À Metz, les personnes aidées s'exposent

Jusqu’au 30 novembre, le Secours populaire français de Metz présente l’exposition "Utopia", travail du photographe Claude Somot, qui met à l’honneur des personnes accueillies par l’association.

Philippe, devenu bénévole, pose devant son portrait.
Raymond Bock

« Je suis ému et fier de me voir en grand comme ça », confie Philippe. Lui qui a connu 62 déménagements en 68 ans de vie n’en revient pas de se voir ainsi, au cœur d’une exposition photographique. Le 20 novembre 2017, le public messin était invité à découvrir dans le péristyle de l’Hôtel de Ville, en présence de Dominique Gros, le maire de Metz, ce beau projet, porteur d’une grande humanité. "Utopia" est le résultat d’une rencontre entre le Secours populaire de Moselle et Claude Somot* un photographe de Metz. Philippe, Cissé, Jean-Baptiste, Joseph, Khazaal, Marwane, Monsieur Jean, Pat’, Rama et Xavier ont tous traversé des épreuves extrêmement dures et sont les « héros » de cette exposition qui donne une visibilité à des personnes que l’on tend à ne pas voir. « Au-delà des chiffres et des statistiques, ceux qui viennent dans nos permanences d’accueil ont des hommes et des femmes au parcours singulier mais dont la vie a été semée d’embuches », explique Dominique Jacquot-Calame, bénévole et initiatrice du projet.

Dix portraits, dix histoires

Le photographe Claude Somot souhaitait que les personnes choisissent l’endroit où se ferait la photo. « Au départ je voulais les photographier chez eux mais tous ont refusé, sauf Pat’ qui a vécu pendant trente ans dans la rue et qui venait d’obtenir un logement. C’est pourquoi leur donner le choix du lieu s’est ensuite imposé à moi. Pour mener à bien ce travail, il m’a fallu cinq mois. Je suis très heureux d’avoir pu rendre hommage à toutes ces personnes. Toutes ont reçu leur photo en petit format. »

L'œuvre ainsi réalisée est puissante et émouvante. C’est dans une laverie que l’on découvre Monsieur Jean, lui qui est très à cheval sur la propreté de ses vêtements. Sur un autre panneau, on est ébloui par le visage rayonnant de Rama, jeune Rwandaise de 30 ans qui vient tout juste d’obtenir ses papiers et un travail. Bénévole active, elle a choisi le plan d’eau de Metz, car elle aime le contact avec la nature. Cissé, 28 ans et originaire de Guinée Conakry, à la fois aidé par le Secours populaire et bénévole à l’entrepôt, se tient fièrement sur son transpalette. « Je voulais que l’on me photographie en activité. Même si je ne peux pas travailler, je ne veux pas être inactif. Alors je viens tous les jours au SPF pour aider l’association. »

Une relation de confiance

Xavier, bras croisés est debout au centre de la scène de l’Opéra théâtre de Metz. Par le passé il a été acteur, une passion qui ne l’a pas quitté. Au total, ce sont dix portraits que les visiteurs pourront voir jusqu’au 30 novembre 2017. Un livret reprenant l’intégralité des portraits est aussi en vente au Secours populaire de Metz**, au prix de 10 euros. Avec Utopia c’est l’essence du SPF qui est  dévoilée, comme l’explique  Marie-Françoise Thull, présidente de la fédération de Moselle : « Depuis plus de 70 ans le SPF accueille, accompagne et redonne espérance et dignité à des personnes en situation de grande pauvreté, de solitude, de détresse, dans une relation de confiance, d’indépendance, de respect et d’humanité. »

* Claude Somot est un photographe qui s’engage pour la défense des plus démunis. We are city plaza, son exposition présentée dans le cadre du festival Passages de Metz, témoigne de la vie de centaines de réfugiés hébergés dans un hôtel de la ville d’Athènes. Pour en savoir plus : https://claudesomot.com
** Fédération du Secours populaire de Moselle, 12 rue des Ossons 57 000 Metz contact@spf57.org

En images

Liens