Accompagner

Accès aux soins et prévention santé

La pauvreté est un frein à l'accès à la santé. Les personnes en situation de précarité retardent leurs soins, voire ne se font pas soigner. Le Secours populaire se mobilise, à travers ses relais santé, pour rendre les soins accessibles à tous. En lien avec ses partenaires internationaux, l’association soutient également des programmes de santé en Europe et dans le monde.

Accueil et aide des personnes aux soins et à la santé à la fédération du Rhône à Lyon (69).
Le Secours populaire se mobilise, à travers ses relais santé, pour rendre les soins accessibles à tous. ©Céline Scaringi/SPF

Mieux vaut prévenir que guérir

La pauvreté nuit gravement à la santé. La misère abîme les êtres. Elle casse les adultes et entrave le développement des enfants. Car grandir pauvre, c’est grandir à l’étroit dans son corps et dans ses mots. Alors qu’elles en ont le plus besoin, les personnes démunies retardent le moment de se soigner ou y renoncent complètement, faute de moyens mais aussi par méconnaissance des dispositifs de couverture santé souvent complexes. En France comme partout dans le monde, des équipes de santé contribuent bénévolement à la prévention et à l’accès aux soins des personnes en difficulté.

Dans les relais santé du Secours populaire, les bénévoles les accompagnent pour l’ouverture aux droits, l’accès à une mutuelle de santé, les conseillent, les sensibilisent, favorisent le dépistage de certaines pathologies, et les orientent vers des structures de santé quand cela est nécessaire. Ces « Médecins du Secours populaire » sont des professionnels de santé ou autres acteurs agissant dans ce domaine (médecins, dentistes, ophtalmologistes, psychologues, nutritionnistes, infirmiers, assistants sociaux, chercheurs…). L’accueil et l’écoute individuels et confidentiels qu’ils proposent permettent de lever de nombreux freins. Des relais santé mobiles vont à la rencontre de personnes isolées, situées dans des zones blanches et des déserts médicaux.

A la Rochelle, le Secours populaire agit auprès des oubliés de la santé.

192 000

personnes

ont été aidées sur l’accès aux soins en 2022 grâce au Secours populaire.

(Les Chiffres de la solidarité, SPF 2023).

45%

des Français

ont des difficultés à payer certains soins médicaux mal remboursés par la Sécurité sociale
(Source : Baromètre Ipsos/SPF 2023)

Témoignage

Oui, on fait dépression nerveuse sur dépression car, chaque mois, avec le peu d’argent que l’on touche, on a peur de ne pas pouvoir tout payer. On regarde même si on peut aller chez le médecin quand on est malade car il faut payer les honoraires et cet argent va manquer pour autre chose. Effectivement, cette situation rend malade. On se bourre d’antidépresseurs pour tenir le coup. Les gens ne font pas attention à nous, ils s’en moquent quand il ne nous reste que 10 euros le 15 du mois.

Personne aidée, Tarn-et-Garonne

L’accès aux soins à l’international

Une action de lutte contre la malnutrition infantile au Bénin.
Lutte contre la malnutrition infantile au Bénin, avec le partenaire du Secours populaire, l’association CAEB.
©Pascal Montary/SPF

Construction de centres de santé ou mise en place de cliniques mobiles, de programmes de santé nutritionnelle ou de dépistage, le Secours populaire est aux côtés de ses partenaires pour agir auprès des populations exclues des soins dans des zones reculées où les services de santé sont défaillants.

Lors d’épidémies, de catastrophes naturelles, de guerres, le Secours populaire vient renforcer les activités de santé de ses partenaires et accompagne des actions de soutien psychologique auprès de personnes traumatisées.



Rechercher une implantation partout en France

Le Secours populaire est une association de terrain, proche de vous, indépendante et décentralisée.

Thématiques d’action