Urgence Japon [Archivé]

"Nos actions exprimeront concrètement la solidarité du peuple français envers les populations déplacées au Japon."

  • Mis à jour le :

"Le Secours populaire va intervenir au Japon via son partenaire, la fondation Renata, qui évalue précisément la situation humanitaire. Cette association indonésienne est déjà présente au Japon et dispose également de partenaires japonais. Nous nous concertons afin de déterminer la date et le lieu de démarrage de nos actions de solidarités.
Nous sommes déjà intervenus dans des situations d'urgence avec ce partenaire en Birmanie, après le cyclone Nargis en 2008, ou en Indonésie, après le tsunami de 2004. Nous avons fait de même, ainsi qu'avec notre partenaire chinois, dans le Sichuan dévasté par un très fort séisme. Nous y avons notamment distribué des tentes et de la nourriture.

Les Japonais font face à trois catastrophes : le tremblement de terre, le tsunami et les accidents nucléaires. La situation peut encore évoluer puisque les autorités japonaises viennent de demander aux habitants de Tokyo de limiter les risques de contaminations radioactives auxquels les enfants sont particulièrement exposés.

C'est encore la population du nord-est du Japon qui est la plus vulnérable. Après avoir échappé au tsunami, elle doit faire face directement à la radioactivité. A l'heure actuelle, environ 1 million de Japonais ont fuit cette menace. Ils n'ont plus rien : les vivres sont rationnées, l'eau manque ainsi que l'électricité pourtant indispensable avec la baisse des températures.
Le gouvernement japonais se démène pour accueillir les populations déplacées. Néanmoins, nous leur viendrons en aide, en prenant particulièrement en compte les personnes âgées. Les actions que nous mènerons vont s'échelonner dans le temps et exprimeront la solidarité du peuple français envers les personnes déplacées au Japon."

Ismaïl Hassouneh, secrétaire national du Secours populaire en charge des réseaux
Télécharger la fiche Japon "questions-réponses" [182 Ko].

France Inter : interview de Julien LauprêtreDans le cadre de la collecte de fonds lancée par le Secours populaire pour le Japon, Julien Lauprêtre, son président, était l'invité de France inter, ce vendredi 18 mars. Il a souligné la nécessité d'une solidarité populaire à l'égard du Japon, même si celui-ci est un pays riche. "Il y a beaucoup de pauvres dans les pays riches et il faut que la solidarité s'exprime", a rappelé Julien Lauprêtre, ajoutant : "Il faut aider les dizaines de milliers de familles qui sont sur les routes, qui n'ont rien à manger." Parmi les populations déplacées au Japon, certaines familles sont à la fois victimes du tsunami et de la menace nucléaire.
> Voir l'interview sur le site de France Inter.

La solidarité s'exprime de peuple à peupleDe nombreux témoignages sont déposés sur notre site.
> Lire les témoignages.

Vous pouvez effectuer un don financier :

  • Par courrier en écrivant au Secours populaire français
  • En ligne par carte bleue et par chèque