Solitaire Urgo Le Figaro : dans la course avec le bateau Ovimpex/SPF [Archivé]

Le monocoque Ovimpex/Secours populaire français participe pour la troisième fois à la Solitaire Urgo Le Figaro. A chaque étape de l'épreuve, des enfants de familles soutenues par le Secours populaire français vont s’initier à la course au large et au monde de la voile.

Partis de Pauillac, 46 enfants accompagnés par le Secours populaire de Gironde ont rejoint Bordeaux après une navigation de quatre heures.
Jean-Marie Rayapen

Des centaines d’enfants et de familles soutenus par le SPF vont s’initier à l’univers de la course à la voile avec le bateau Ovimpex/Secours populaire, qui participe à la 48e édition de la Solitaire Urgo Le Figaro. Barré cette année par le skippeur Anthony Marchand, le monocoque Ovimpex/Secours populaire participe pour la troisième fois à cette course prestigieuse. Partis le 4 juin de Pauillac (Gironde), les 43 skippers sont attendus à Dieppe (Seine-Maritime) le 21 juin, dernière étape de cette régate en solitaire.

A chaque arrivée, Anthony Marchand accueillera les enfants à bord du bateau Ovimpex/Secours populaire et leur expliquera les ficelles et les vicissitudes de la course à la voile – victime de fortes rafales qui ont fait explosé sa grande voile, il a dû abandonner lors de la première étape entre Bordeaux-Pauillac et Gijón (420 milles).

Dans la course de Pauillac à Bordeaux

Vendredi 26 mai, 46 enfants accompagnés par le Secours populaire de Gironde ont embarqué à bord des voiliers engagés sur cette régate. Partis de Pauillac, ils ont rejoint Bordeaux après une navigation de quatre heures. Arrivés à la tombée du jour sous les acclamations, ils ont pu participer à la Fête du Fleuve. Une expérience qu'ils ne sont près d'oublier.

 

 

Liens