Bilan de la mission de solidarité au Liban [Archivé]

La situation au Liban reste encore difficile et fragile. Une mission du Secours populaire s´est rendue sur place en septembre afin d´organiser la poursuite de l´entraide pour les milliers de personnes qui sont actuellement dans une situation précaire.

  • Mis à jour le :

Une mission du Secours populaire s'est rendue du 06 au 11 septembre au Liban afin d'évaluer le travail d'urgence réalisé par ses partenaires, DPNA Association pour le Développement de l'Homme et de l'Environnement et le Secours populaire libanais. L'aide d'urgence déployée par DPNA a permis de distribuer des produits de première nécessité à 5 000 personnes déplacées, accueillies dans des centres entre le 15 juillet et le 15 août, particulièrement dans les régions de Saïda, Tyr et Nabatiyeh.Les 80 tonnes de marchandise envoyées par bateau au Secours populaire libanais SPL avec le soutien des fédérations du SPF ont été distribuées dans les différents centres médicaux du SPL et particulièrement à l'hôpital de Nabatiyeh ou directement aux familles déplacées.Le deuxième objectif consistait à évaluer les besoins concernant la poursuite de la phase d'urgence estimée à trois mois, et de préparer la seconde phase correspondant à la réhabilitation et la reconstruction, en plus de l'accompagnement des familles déplacées qui retournent dans leur village d'origine.La délégation s'est rendue dans un premier temps dans la banlieue sud de Beyrouth, puis dans les villages touchés par le conflit, à la frontière du sud Liban.Accompagnée par les partenaires locaux, elle a rencontré les comités populaires et les mairies, les associations françaises travaillant sur place, ainsi que les représentants des Nations Unies au sein de leur quartier général à Tyr.Des distributions de colis de produits de première nécessité ont eu lieu en présence de la délégation, dans les villages situés à la frontière du sud Liban.Des rencontres se sont déroulées avec le gouvernement libanais qui a donné les autorisations nécessaires pour la phase de reconstruction et de réhabilitation, et a appuyé les demandes du SPF auprès des organismes internationaux. De même, une rencontre s'est tenue à l'Ambassade de France à Beyrouth, en présence de Madame Blatmann, Premier Secrétaire, qui a offert son aide au SPF pour  faciliter la réalisation de ses projets, et appuyer ses futures demandes de subventions auprès du Ministère des Affaires Etrangères français et des collectivités locales en France.Le SPF prévoit aujourd'hui de poursuivre la phase d'urgence concernant l'aide et l'accompagnement des familles déplacées dans leur village d'origine, en privilégiant les familles ayant leurs enfants scolarisés pendant l'hiver dans cette région du sud Liban.L'aide consistera à poursuivre la distribution des produits alimentaires, d'hygiène ainsi que les kits pour les enfants.La rentrée scolaire étant retardée pour la mi-octobre, le SPF prévoit l'achat et la distribution de cartables et fournitures scolaires pour 5 000 enfants estimation budgétaire : 30 EUR par enfant pour un cartable et des fournitures scolaires.Un projet concernant l'approvisionnement en eau potable est également à l'étude.Téléchargez le supplément à Convergence Urgence Liban [1,1 Mo] Téléchargez le bulletin de souscription [296 Ko] Pour soutenir les victimes de ce conflit, vous pouvez adresser vos dons financiers aux comités et fédérations de l'association en précisant « Urgence Proche-Orient » ou au : Secours Populaire FrançaisBP 330375123 Paris cedex 03Par don en ligne