Vietnam

Description

  • Indice de développement humain (IDH) : 0,62 (128e sur 187 pays)
  • PIB/habitant : 2 953 $
  • Espérance de vie : 75 ans
  • Taux de scolarisation : 66 %
  • Taux d’accès à l’eau potable : 77 %
  • Taux de malnutrition : 11,2 %

Après des années de guerre, le Vietnam connaît un développement soutenu depuis le milieu des années 1980. Le taux de pauvreté est ainsi passé de 58% en 1993 à 14% aujourd’hui. Tous les indicateurs sociaux sont en progression même si des inégalités régionales subsistent, la pauvreté touchant en premier lieu les zones rurales.

En bref

Après avoir fait campagne pour la paix dès le début de la Guerre d’Indochine, le Secours populaire français est venu en aide aux victimes du conflit dès 1965 via des projets humanitaires. C’est à cette période que le SPF offre 17 ambulances à la Croix Rouge vietnamienne. Avant d’être envoyées au Vietnam, ces ambulances avaient sillonné les routes de France pour recueillir les dons au profit de la population vietnamienne. L’opération "un bateau pour le Vietnam" en 1968, a permis d’acheminer des dons (médicaments, matériel médical, vêtements, lait concentré...) pour les populations civiles frappées par la guerre. Après le conflit armé, le SPF a mené des actions d’urgence avec l’Union européenne pour venir en aide aux populations touchées par des catastrophes naturelles (typhon, innondations…). Au total, de 1965 à 2010, le SPF est intervenu une dizaine de fois dans des situations d’urgence au Vietnam. La dernière action, en date de 2010, a consisté à distribuer du riz à 1.000 familles pendant un mois lors des inondations au centre du Vietnam. A partir des années 1970, le SPF s’est engagé dans près d’une vingtaine de programmes de développement, essentiellement dans les domaines de la santé (réhabilitation d’hôpitaux, programmes de formation du personnel médical, prévention du sida) et de l’éducation (équipement de salles de classes, construction d’écoles). A noter la création en 1980 du centre de recherches pédiatriques de l’hôpital nutritionnel pédiatrique d’Ho Chi Minh Ville, en lien avec le Dr Duong Quynh Hoa et avec le soutien de l’Union européenne. De 1982 à 1994, le SPF a assuré la prise en charge financière et la formation de deux services hospitaliers (malnutris et diarrhées), et la création du laboratoire de microbiologie. En 1984, un programme de réhabilitation technique et médicale d’une partie de l’hôpital municipal Saint-Paul (réalisé en commun avec le ministère des Affaires étrangères et européennes) a constitué le symbole d’une parfaite coopération humanitaire. Après ce programme de réhabilitation, le SPF impulse dès les années 2000, un projet de prévention du sida cofinancé par le MAEE et le GIP ESTHER ("Groupe d’Intérêt Public Ensemble pour une solidarité Thérapeutique Hospitalière en Réseau"). En parallèle, le SPF a soutenu différents projets en faveur de la scolarisation en milieu rural dans la province de Khan Hoa et dans trois provinces du Nord Vietnam. Actuellement, le SPF mène des programmes d’accès à l’eau en milieu rural. Un premier programme d’adduction d’eau a été mené dans le canton de Thuong Giao (province de Bac Can). Ce projet d’adduction d’eau est transposé au canton de Coc Dan et devrait être opérationnel en 2014 pour venir en aide à près de 1.000 personnes.