Une maraude de Noël à Lille

 

Comme tous les lundis en centre-ville de Lille le véhicule du SPF et l’équipe de bénévoles sont là pour apporter chaleur et réconfort aux personnes vivant à la rue. En cette veille de Noël une centaine de personnes s’apprêtent à recevoir un colis festif.

Le 23 décembre, une maraude de Noël était organisée à Lille pour une centaine de personnes.
Jean-Marie Rayapen

En plein centre-ville de Lille, face à la préfecture Jean-Pierre et  Hamed sont déjà là. Bien que le rendez-vous avec les bénévoles soit fixé à 1O heures 3O, il y a toujours des personnes en avance. Mais aujourd’hui plus que d’habitude, car ce 23 décembre tous savent que le Père Noël est aussi invité. Un colis festif doit être remis à chacun. En quelques minutes seulement, Anaïs et tous les bénévoles installent les tables, disposent les boissons chaudes, soupe et café ainsi que des viennoiseries. Evelyne bénévole depuis plusieurs années, est une fidèle de la maraude de Lille, notamment le lundi « C’est important d’être là régulièrement. Nous connaissons bien les personnes que nous aidons. Aujourd’hui, à quelques heures de Noël nous apportons chaleur et réconfort. Le colis que nous avons préparé dimanche va faire plaisir. »

 «  On est obligé de marcher pour se réchauffer »

 Vivre à la rue est difficile comme l’explique Willy, 68 ans. Hébergé par l’Abej solidarité de Lille, il doit quitter les lieux à 8 heures tous les matins et ne revenir qu’à 21 heures. « Je suis  en galère dehors, je vais d’un lieu à un autre. Le plus dur c’est quand il pleut ou qu’il fait froid. On est obligé de marcher pour se réchauffer. Et puis la rue cela peut-être dangereux, je me suis déjà fait voler des affaires. » explique-t-il. Comme lui, David et Stéphane préfèrent vivre en groupe. D’abord cela permet de se sentir moins seul, et surtout à plusieurs on est plus fort et « on peut faire face aux coups durs ». A Lille, on recense actuellement 2 830  personnes à la rue. Des hommes, des femmes, mais aussi des enfants qui sont régulièrement accompagnés par le Secours populaire qui effectue trois fois par semaine des maraudes fixes ou à pied selon les jours. Une solidarité essentielle menée par des bénévoles très impliqués, comme Yves qui aujourd’hui s’est habillé de vert pour distribuer les colis de Noël à la centaine de personnes présentes. Des cadeaux appréciés, même si beaucoup disent ne pas faire de différence entre Noël et les autres jours comme le raconte Robert 46 ans, à la rue depuis 1996 « La rue c’est toujours la même chose. On a froid, on a faim et on a peur. Noël j’ai oublié  depuis longtemps que c’était un jour de fête ».

Un colis de Noël utile

Pour Clarisse, vivant en squat avec ses deux enfants âgés de 13 et 17 ans, elle va partager le contenu de son colis pour faire des cadeaux à ses enfants. L’écharpe sera pour son fils et toutes les friandises pour sa fille. Sans argent, elle ne peut rien leur acheter, alors le colis du SPF est une chance pour elle.En deux heures, tout est distribué. Une fois que  tout est rangé dans le camion Anaïs rappelle qu’un repas est organisé deux jours après dans les locaux du Secours populaire pour tous ceux qui le souhaitent. Au menu : Carbonade flamande et frites. Willy, Stéphane et David déjà inscrits s’y donnent rendez-vous. Un moment festif qui pendant quelques heures fera oublier la galère de la rue.

 

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés