Trente mètres de chocolat, de meringue et de solidarité !

Le samedi 19 décembre 2020, une dizaine d’apprentis pâtissiers ont confectionné une bûche de 30 mètres de long au profit du SPF d’Ivry-sur-Seine. Un projet qui a rassemblé de nombreux acteurs et dont le résultat est un vrai succès.

 

Le samedi 19 décembre, une bûche de Noël de 30 mètres a été réalisée par de jeunes pâtissiers au profit du SPF.
Jean-Marie Rayapen

Il a fallu deux mois de travail et de mobilisation pour réaliser ce projet que tout le monde pensait un peu « fou », comme l’explique Dominique Moins, professeur au CEPROC (Centre d’excellence des professions culinaires). En effet, réaliser une bûche de Noël de 30 mètres pouvait sembler ambitieux mais, avec ses amis de l’Étal solidaire organisant le marché de producteurs, ils ont relevé le défi. Très vite, tous les partenaires ont accepté de participer à cette opération solidaire. La direction du CEPROC, les enseignants et bien entendu les apprentis. Tous ont été séduits par le défi à relever et décidé que la vente de cette bûche aurait lieu sur le marché solidaire de Noël, à quelques jours des fêtes. Pour Josette Abras-Ridouh, responsable du comité d’Ivry-sur-Seine, cette initiative est la bienvenue pour le SPF dont le nombre de familles en difficulté ne cesse d’augmenter. « L’engagement de tous ces acteurs est formidable. Ce projet original et rassemblant de nombreux acteurs va nous permettre de continuer à aider les 285 familles inscrites au comité. Avec le produit de la vente de cette bûche, nous allons payer des licences sportives à des enfants que nous accompagnons tout au long de l’année. »

« C’est vraiment un beau projet »

Deux heures avant l’ouverture du stand au public, il y a encore beaucoup de travail pour les 15 apprentis présents. Alors qu’ils sont déjà en vacances depuis une semaine, ils n’auraient pour rien au monde raté ce rendez-vous avec le SPF. Organisés comme dans une brigade, chacun sait ce qu’il a à faire. Dans un premier temps nettoyer la table, puis installer le support et ensuite assembler chaque morceau pour ne faire qu’une seule bûche. Recouverte de meringue faite sur place, elle donne très vite l’impression d’avoir été faite d’une seule pièce. Opération minutieuse, l’application de cette meringue se fait par deux. Ensuite, à l’aide d’un chalumeau de cuisine, celle-ci est brûlée pour donner une couleur boisée à la bûche. Guillaume, en mention complémentaire pâtisserie, est fier de ce travail. « Je n’ai pas fait ça seulement pour que les gens dégustent une bonne bûche, mais aussi pour que le Secours populaire gagne de l’argent et puisse aider des enfants. C’est vraiment un beau projet auquel je suis très heureux de participer. »

 Une recette gardée secrète

Le public qui assiste à cette mise en place est très impressionné par la longueur de cette bûche et beaucoup d’enfants interpellent les apprentis pâtissiers. Et comme Tom, 4 ans à peine, ils se demandent tous si c’est une vraie que l’on peut manger. D’autres tentent de connaître la recette pour réaliser une telle bûche, mais le secret reste bien gardé. Seule révélation faite au public, la quantité des ingrédients : 250 œufs, 80 kilos de sucre, 8 kilos de chocolat et 20 litres de blancs d’œufs. Mais surtout, beaucoup de détermination et d’engagement de toute l’équipe.Étape finale, mais pas des moins importantes : la décoration. Bonhomme de neige en chocolat, champignon en meringue et feuilles de houx en chocolat blanc peintes en vert. Lea, Zaya et Manon sont très concentrées pour cette mission car « il ne faudrait pas que tout s’écrase au dernier moment », nous disent-elles la mine sérieuse… À 15 heures, tout est enfin prêt et les premiers clients font déjà la queue ; les parts sont vendues 15 euros pour 6 et 25 euros pour 8. Josette et l’équipe de bénévoles présents font de la vente à la criée : « Achetez la bûche du Secours populaire », lancent-elles aux passants pour qu’ils s’arrêtent. Après deux jours de marché, l’équipe a presque vendu toutes les parts et pourra ainsi financer pour 1 500 euros de licences sportives pour de petits ivryens accompagnés tout au long de l'année par le SPF.

 

 

Liens

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés