Vanuatu : « Nous avons aidé plus de 4 000 personnes » [Archivé]

Après le passage du cyclone Pam au Vanuatu, le 13 mars, le Secours populaire français est intervenu dans le village de Mele. Danny Rayos del Sol, président de la Mirasol Outreach Foundation, le partenaire philippin du SPF, témoigne.

L'aide humanitaire a été distribuée en priorité aux familles monoparentales, aux personnes âgées ou handicapées.
Tous droits réservés

Quand vous êtes-vous rendu dans l’archipel du Vanuatu ?

Dès que le désastre s’est produit, nous avons été en contact avec le Secours populaire et une équipe de la Mirasol Outreach Foundation est partie de Manille, aux Philippines, très rapidement. Nous sommes arrivés à Port Vila, la capitale, une fois l’aéroport rouvert aux vols commerciaux. Puis, nous nous sommes rendus dans la province d’Efate, la plus sinistrée, afin d’y évaluer les besoins.

Danny Rayos del Sol,
de la Mirasol Outreach Foundation,
le partenaire philippin du SPF,
remet un kit d'aide d'urgence à Mele.

 
 
 
 
 

Quelle était la situation sur place ?

Lorsque nous sommes arrivés au village de Mele, nous avons constaté des dommages immenses : autour de nous, les arbres étaient à terre et les maisons complètement détruites. Nous avons constaté un grand état de désolation. La population n’avait plus accès à l’eau potable ni à l’électricité. Cette dernière devrait être rétablie au plus tard à la fin du mois de mai. Les habitants de Mele (ils sont plus de 4 000) tirent principalement leurs ressources du tourisme et de l’agriculture. Autant dire qu’ils n’ont plus rien pour le moment. Il leur faudra des mois avant que la terre donne une nouvelle récolte. Les aides publique et internationale sont indispensables.

Quelle décision avez-vous prise ?

En raison de l’ampleur des dégâts mais aussi du dénuement total des habitants, le SPF a souhaité mener son opération humanitaire à Mele : deux semaines après le passage du cyclone, les villageois n’avaient reçu aucune assistance. Avec l’argent que le SPF nous a confié, nous avons mené une distribution de produits de première nécessité et de kits de potabilisation d’eau.

L'aide d'urgence
du SPF était la première reçue
par les habitants de Mele.

 
 
 
 
 
 

De quoi étaient constitués les kits ?

Le 26 mars dernier, notre équipe a distribué 100 kits d’aide de première urgence aux familles de Mele. Chacun comprend 3 kilos de riz, des sachets de pâtes, du poisson et de la viande en conserve. Nous avons privilégié les familles monoparentales, les personnes âgées ou handicapées. Au total, 500 à 600 personnes en ont bénéficié. Nous avons aussi apporté une centaine de systèmes de filtration qui servent à l’ensemble de la population de Mele. Ces filtres sont très efficaces permettent d’éviter l’apparition de maladies comme le choléra, le botulisme ou la typhoïde (voir l'ensemble du bilan de l'intervention du SPF au Vanuatu).

Cette aide d’urgence aura-t-elle une suite ?

Il faudra dix ans pour que la région efface les traces du passage de Pam. Le Secours populaire et la Fondation Mirasol pourraient participer à la reconstruction. Rien n’est décidé, mais nous avons le savoir-faire pour rebâtir les salles de classe ou le centre communautaire du village.

Fichiers

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Mots-clés