AG2R La Mondiale : dans la course avec le bateau Groupe Royer-Secours populaire [Archivé]

Des enfants aidés par la fédération du Finistère du Secours populaire français ont assisté au départ de la transat, qui est partie de Concarneau dimanche 22 avril à 13 h. Accueillis à bord du bateau Groupe Royer-Secours populaire, ils ont remis des dessins pour les enfants de Saint-Martin au duo de skippers, qui s’embarque dans cette traversée de l’Atlantique.

Antony Marchand, à la barre du bateau groupe Royer-Secours populaire engagé en mars 2018 dans la course Solo Maître Coq.
Breschi-Solo Maître Coq 2018

Engagé avec le bateau Groupe Royer – Secours populaire, le SPF participe à la 14e  Transat AG2R La Mondiale, qui relie d’avril à mai Concarneau à Saint-Barthélemy dans les Antilles, une course placée « sous le signe de la solidarité » avec cette île dévastée, comme toute la zone, par les ouragans en septembre 2017.

Avec une vingtaine d’autres voiliers de même type, le bateau Groupe Royer – Secours populaire est parti de Concarneau dimanche 22 avril à 13 heures. Trente-cinq enfants de familles aidées par la fédération du Finistère ont assisté à ce lancement. Accueillis à bord du bateau Groupe Royer – Secours populaire avant le top-départ, ils ont remis des dessins pour les enfants de Saint-Martin à Anthony Marchand et Alexis Loison, le duo de skippers qui s’embarque dans cette traversée de l’Atlantique.

 ag2r_transat_secours-populaire-federation-du-finistere-bateau-groupe-Rpyer-Secpirs-populaire

Accueillis sur le bateau Groupe Royer - Secours populaire au départ de Concarneau dimanche 22 avril, les enfants de la fédération du Finistère ont confié leurs dessins au duo de skippers, qui les donneront à leur arrivée à Saint-Barthélemy aux enfants venus de Saint-Martin.

 

« Les moyens de faire de belles choses »

« Je suis certain que nous allons faire une belle transat, humainement parlant, mais aussi sportivement parlant », souligne Alexis Loison, qui fait équipe pour la première fois avec Anthony Marchand. « Nous formons un binôme solide et très complémentaire. Ensemble, nous avons véritablement les moyens de faire de belles choses et notamment ceux d’aller chercher la victoire », pronostique Anthony Marchand.

À l’arrivée de la course à Saint-Barthélemy autour du 16 mai, une quinzaine de jeunes de Saint-Martin victimes des ouragans attendront et fêteront ces deux marins chevronnés qui leur remettront les cadeaux des enfants du Finistère : une expérience sportive qui promet de belles rencontres humaines.

Liens