A Toulouse, les jeunes battent le pavé pour collecter [Archivé]

Samedi 6 mars, dans plusieurs quartiers de Toulouse, une grande collecte pour la campagne du Don’actions rassemblait une centaine de jeunes entre 15 et 25 ans engagés en service civique au sein d’Unis-Cité, accompagnés par de jeunes bénévoles du Secours populaire de Haute-Garonne. Ils se sont mobilisés pour donner au Secours populaire les moyens d’agir dans un contexte particulièrement difficile et sensibiliser le public aux actions de l’association. Lors de cette journée exceptionnelle, ils étaient accompagnés de personnalités mobilisées pour leur prêter main forte.

  • Rédigé par :
  • Mis à jour le :
Une jeune collectrice sensibilise un passant à la campagne du Don'actions et l'invite à soutenir l'association, en faisant un don et en participant à la tombola solidaire.
jean-Marie Rayapen

Crise sanitaire, crise économique, augmentation de la pauvreté : face à ces enjeux, le Secours populaire français redouble d'efforts pour apporter la solidarité et, pour s'en donner les moyens, a lancé sa campagne de collecte Don’actions. Elle est l’un des événements phares qui apporte des fonds nécessaires au quotidien des fédérations, des comités et des antennes de l’association pour répondre aux besoins des personnes précaires et élargir la solidarité en France et partout dans le monde. Le samedi 6 mars, sous le ciel gris, ici à Toulouse au 17 avenue des États-Unis, salariés et bénévoles de la fédération de Haute-Garonne ont mis en place le matériel nécessaire de collecte (affiches, dépliants, troncs…) pour accueillir une centaine de jeunes hommes et femmes en service civique au sein de l’association Unis-Cité, qui leur propose un engagement solidaire.

Se donner les moyens pour agir

Dans la cour, l’ambiance est bon enfant. Le petit déjeuner est servi par Houria, secrétaire de la fédération. Les jeunes sont déterminés même si, pour certains, c’est la première fois qu’ils participent à une telle opération. En respectant les mesures sanitaires, ils sont répartis en cinq groupes, accompagnés de deux référents, et s’apprêtent à sillonner les rues de la ville rose. Hugo, 22 ans, étudiant bénévole, est chargé de faire le briefing. Il revient d’abord sur les missions de l’association et insiste sur l’importance de cette campagne Don’actions et ce qu’elle apporte à la vie associative. « Lutter contre la pauvreté, la faim, pour que tout le monde ait accès à l’éducation, à la culture, à la santé, aux loisirs et aux vacances : voilà quelques raisons pour lesquelles la campagne Don’actions est importante. Elle a pour objectif de faire connaître davantage nos actions auprès des donateurs. S’il y a quelque chose à retenir, c’est la nécessité de se donner les moyens pour agir », explique-t-il.

Nous suivons un groupe jusqu’à la sortie du métro Jean Jaurès. Pour l’instant, il n’y a pas trop de monde, mais les jeunes s’activent. « Il faut juste s’armer de patience. Les gens vont sortir », lance Debora, bénévole. Les jeunes restent positifs. « On va y arriver. Et on revient avec un bon chiffre », rétorquent-ils. Quelques minutes plus tard, les bénévoles commencent à se frotter les mains. C’est le cas de Thomas, 22 ans, service civique dans la prévention santé. « C’est sympa le concept. Les gens sont très attentionnés. Ils t’écoutent, discutent et te donnent la pièce pour participer tout en encourageant », explique-t-il avant de poursuivre : « c’est une première pour moi. Au début j’hésitais, mais c’est un plaisir de participer à la collecte pour le Secours populaire. Sachant que j’ai vu comment l’association est engagée pour venir en aide aux étudiants et aux familles pendant le confinement, parce que j’étais sur le terrain avec l’antenne du SPF ».

Remplir son devoir de citoyen

Cette nouvelle édition de la campagne du Don’actions prend une tournure particulière pendant la crise sanitaire, devenue désormais aussi une crise économique que traversent le pays et le monde. L’association a été sollicitée au cours des derniers mois en grande pompe. Pour assurer ses actions, elle a besoin de vous. Non loin de là, devant une boulangerie, un couple âgé de 71 et 69 ans se réjouit de l’engagement des jeunes. « Trouver des jeunes qui nous interpellent pour nous parler de la solidarité, c’est que du bonheur. Ça montre qu’ils sont en train de remplir leur devoir de citoyen afin de participer aux actions solidaires de l’association. Et cest ça, la force de notre pays ». Ils poursuivent sur les actions de l’association : « on était confinés, mais on a vu à la télé comment le Secours populaire aide les familles et les jeunes. Donc il faut lui donner les moyens pour qu'il agisse plus encore pour la solidarité, comme d’autres associations aussi », concluent-ils.

Toulouse : les jeunes battent le pavé pour collecter !

Pull orange d'Unis-Cité et gilet bleu du Secours populaire ; troncs, téléphones mobiles munis de l'appli, dépliants avec la liste des lots à gagner lors de la tombola solidaire : les jeunes sont équipés pour collecter !

Après une pause déjeuner, nous rejoignons un autre groupe au Capitole. La place est bondée. Certains dégustent une glace, d’autres des crêpes. Tous profitent avant l’heure du couvre-feu. Depuis le 6 février, date du lancement de la campagne, la fédération partage son action sur les réseaux sociaux, rappelant qu’il est possible de faire des dons et de gagner des lots. Grâce à de telles actions et à leur médiatisation, cet élan de solidarité a pris de l’ampleur. Des artistes, Oli, Beasty l’instagrameur et l'humoriste Yanis ont fait le déplacement pour participer à la collecte de fonds. « C’est toujours un plaisir de revenir ici. Il faut mettre en lumière sur ce que l’association fait. Il était important pour nous de participer à la campagne Don’actions. Et cela semblait logique étant donné qu’on a déjà fait des choses avec le Secours populaire. On est plutôt une famille. Cette idée de tombola solidaire est géniale. J’appelle les fans et tout le monde à y participer ! Je participerai moi-même parce que je veux gagner le maillot de M’Bappé », affirme Oli, rappeur et frère de BigFlo.

Le soutien de nombreuses personnalités

Lors de cette journée de collecte, les jeunes ont parcouru plusieurs kilomètres dans les rues de Toulouse, afin d’apporter leur aide au Secours populaire, pour mieux agir pour la solidarité. Ce pour quoi Vanessa, 32 ans, coordonnatrice du Don’actions et de la campagne vacances, se réjouit : « Je suis très contente de cette opération de solidarité. Les jeunes d’Unis-Cité ont répondu présents et ils ont joué le jeu. C’est la deuxième édition que nous faisons ensemble et j’espère que cette coopération va continuer. En tout cas, nous remercions aussi les bénévoles qui nous accompagnent chaque jour ».

Pour la première fois lors de cette édition 2021 du Don’actions, les lots mis en jeu pour cette tombola solidaire sont tous le fruit de la générosité de personnalités françaises de tous horizons. Des objets et des expériences offerts par nos marraines et parrains chanteuses et chanteurs, actrices et acteurs, écrivaines et écrivains, sportives et sportifs, cheffes et chefs, artistes ou personnalités du petit écran. La journée s’est terminée avec des séries de photos entre les jeunes et les artistes invités.

Mots-clés