Myriam, demandeuse d'emploi, Arcachon

Bonjour, je suis une jeune femme sans emploi, j'ai le toit de mes parents sur la tête, même si je n'ai quasiment aucune vie sociale, aucune perspective d'avenir (allocations). J'essaie tant bien que mal d'évoluer. Je fais partie de ces gens qui sont solidaires, il y en a, pas beaucoup mais il y en a. J'essaie de garder la tête hors de l'eau. Ce n'est pas facile tous les jours, je sais que j'ai de la chance d'être logée, nourrie. Il y a plus mal lotie. Je me sens comme une ombre, j'aimerais aider comme je peux, parce que s'est en s'aidant que la solidarité augmente, et je préfère aider plutôt qu'être passive, dans mon coin, parce que nous avons tous besoin de quelque chose, peut-être plus durablement pour certains. Je suis bénévole ponctuellement, mais cela ne me suffit pas. C'est tellement gratifiant de rendre service.