Galettes solidaires : les petits fondent de plaisir avec Nina Métayer [Archivé]

Dans le cadre de l’opération des Galettes solidaires, qui dure tout le mois, six copains du Monde de Paris ont participé, le 4 janvier dernier, à un atelier de fabrication de cette gourmandise, animé par la cheffe pâtissière Nina Métayer.

La chef pâtissière Nina Métayer a animé un atelier de fabrication de "galettes solidaires" auprès de six copains du Monde.
Bruno Manno

Au 22 rue Caulaincourt, à Paris, au fond de la boulangerie Gontran Cherrier - Ouiza Boukantar, c’est l’effervescence. Samuel et Manel – les grands de 11 ans –, Mathis, Aicha et Adja – un an de moins –, sans oublier la plus jeune Sofia, 8 ans, s’affairent avec la farine, les œufs, le beurre, le sel et le sucre.

Ces petits, qui participent d’ordinaire à l’accompagnement scolaire de la fédération de Paris du Secours populaire, ont écouté avec une grande attention les conseils de celle qui a été élue « meilleur pâtissier » en 2016 et 2017. Une fois la pâte réalisée, ils répandent la crème d’amande dessus, « en faisant un serpentin », indique Nina Métayer, puis la couvre d’une autre feuille de galette.

Une cheffe attentive, des petits ébahis

La jeune cheffe de 31 ans leur apprend le feuilletage, leur fait manipuler les crèmes pâtissière et d’amande, puis à dorer la pâte et, enfin, à procéder au grignage de la pâte à l’aide d’un couteau, car « c’est le secret d’une cheffe : il faut beaucoup d’amour et un joli dessin » pour réussir une belle pâtisserie. Pour elle, « la galette se prête au partage et à la transmission d’un savoir-faire artisanal. C’est encore mieux quand c’est au profit de la solidarité ».

Pour la 4e année, l’opération Galette solidaire permet à tous d’exprimer sa générosité en achetant cette gourmandise artisanale chez les 50 boulangers participants aux quatre coins de la France. Le principe est le suivant : pour chaque galette des rois vendue, une partie de la recette est reversée au Secours populaire, qui finance ainsi ses actions de solidarité (aide alimentaire, accès à la santé, aux sport, à la culture, aux vacances…).

A l'issue de l'atelier, les cinq copains du Monde sont repartis avec leurs galettes pour une dégustation en famille.

A l'issue de l'atelier, les six copains du Monde sont repartis avec leurs galettes pour une dégustation en famille.

 

Cette année, un puzzle de 6 fèves est à collectionner. Elles représentent les actions de solidarité du Secours populaire. Conçues par l’entreprise Panessiel, à l'origine de l’opération, les fèves en porcelaine sont décorées en France dans un atelier de réinsertion. L’objectif cette année est de collecter 175 000 euros avec les Galettes solidaires.

En fin de journée, les enfants sont repartis, fiers de leurs pâtisseries sortant du four à pain, prêts à les déguster en famille. Ils n’ont pas oublié de remercier Nina Métayer et l’équipe de la boulangerie. « C’est amusant de faire ça. Maman, je pense qu’elle va être très contente car on n’a jamais fait de galette à la maison. Du coup, je vais lui expliquer comment on fait », se réjouit Aicha. Les Galettes solidaires n’ont pas fini d’enchanter les petits et les grands.

Liens

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Mots-clés