Pour des vacances solidaires [Archivé]

Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français, lance un appel aux dons pour aider les bénévoles à faire partir cet été les personnes privées de vacances.

La "Journée des oubliés des vacances" à Deauville

Dans la perspective du premier grand week-end de départs de l’été, les 7 et 8 juillet, « le Secours populaire français, avec ses 80 162 bénévoles, souhaite de bonnes vacances à tous ceux et toutes celles qui vont en bénéficier », lance Julien Lauprêtre, son président, qui rappelle néanmoins « que l’année dernière, pratiquement un Français sur deux et un gosse sur trois n’ont pas connu les joies du départ ».

Partir, un droit pour tous

Pour combattre cette injustice criante, les bénévoles du SPF organisent des séjours en familles de vacances, permettent à des enfants de partir en colonie ou à des familles de profiter d’un moment de dépaysement. Des séjours au village Kinder sont prévus cette année encore pour découvrir des pratiques sportives et des journées sont également programmées dans le sillage du Tour de France de cyclisme, mais aussi à la voile et en avion.

Les trois coups de la grande campagne d’été du SPF ont été frappés, dès la fin avril, avec un séjour familial au camping Campéole de Gruissan, dans l’Aude. La plupart des 400 personnes qui y ont participé n’étaient jamais parties en vacances.

Comme elles, des milliers de personnes connaîtront la joie de séjourner hors de chez elles grâce au dévouement des bénévoles et à la générosité des donateurs. En 2017, plus de 181 000 personnes ont bénéficié de tels séjours.

Près de 1 200 oubliés des vacances de la région Bourgogne-Franche-Comté ont passé, le 24 août, une journée décoiffante au parc d’attraction Nigloland (Aube).

Près de 1 200 oubliés des vacances
de la région Bourgogne Franche-Comté
ont passé, le 24 août 2017, une journée
décoiffante au parc d’attractions Nigloland (Aube).

 

 

 

Un programme très chargé

La campagne du SPF battra son plein avec les 41 Villages copain du Monde qui se tiendront durant tout l’été en France, en Europe du Sud, au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Ces villages permettront la rencontre d’enfants de très nombreuses nationalités et leur offriront la possibilité de développer des actions de solidarité, de retour chez eux.

Après le 15 août, les Journées des oubliés des vacances (JOV) se dérouleront à la plage, dans les fêtes foraines ou dans des bases de loisir afin que les enfants qui n’auront pas pu partir jusqu'ici connaissent néanmoins une journée de découverte et de détente.

Sur la plage de Gruissan (Aude), les enfants jouent avec les attractions mises à leur disposition.

Sur la plage de Gruissan (Aude),
les enfants jouent avec les attractions
mises à leur disposition.

 

 

 

 

Pour ces premiers jours de grands départs, aidez le Secours populaire, soyez généreux et solidaires, donnez. Merci.                         --- Julien Lauprêtre, président du SPF

L’association fait appel à tous les gens de cœur. À titre d’exemple, un don de 50 €, soit 12,50 € après déduction fiscale, offre une « journée de vacances » à un enfant. Le Secours populaire a besoin d’argent, dans tous les départements, sans exception.

Fichiers

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Mots-clés