Les Pères Noël verts toujours en mouvement

Décembre 1976, les Pères Noël verts du SPF lancent leur première opération. Depuis, chaque année en France et dans le monde, grâce au SPF des milliers de personnes peuvent fêter Noël.

Depuis 1976, le Père Noël se mobilise avec le Père Noël rouge pour le plaisir des petits et des grands.
Celine Scaringi

Dans le journal La Défense de janvier 1977 on explique « qu’ en 1976 pour faire échec à  l’hiver et accomplir ses tâches de solidarité le « Père Noël » du Secours populaire s’est habillé de vert, c’est-à dire la couleur de l’espérance. ». Lors de sa première tournée le Père Noël vert a œuvré en France, de Nantes à Chambéry, des Côtes de Provence à l’Alsace et partout les « bonhommes verts » nommés ainsi par les bénévoles ont symbolisé le chaleureux message du Secours populaire. Sa tenue verte a suscité de nombreuses réactions. A la fois curieuses et imprévisibles, il y en avait pour tous les goûts. Surpris : « Tiens ils sont verts maintenant ! », « Ils ont oublié de mûrir cette année », « Ils sont descendus de la planète Mars »… À ceux qui se demandaient si celui-ci serait toujours vert , Daniel Assalit alors secrétaire du Secours populaire répondait ainsi « Nous ne le savons pas encore, mais le grand succès des pères Noël verts 1976 de la Solidarité pourrait bien être le début d’une tradition ». La suite lui a donné raison.

Avec les réfugiés espagnols

Entreprenants, dynamiques et déjà tournés vers le monde, ils ont aussi collecté cette année là plus de 10 tonnes de dons en nature pour les sinistrés de Turquie ainsi que de quoi financer l’achat de deux ambulances pour le Secours populaire Libanais. Des camions de jouets ont été portés jusqu’en Espagne, dans des familles encore frappées par la répression, et en Italie pour les enfants du Frioul victimes d’un tremblement de terre. Les enfants des emprisonné espagnols n’ont pas été oubliés. 350 personnes rassemblées dans un couvent à Saint-Sébastien par nos amis des Hautes Pyrénées ont participé à un goûter lors de la distribution de 200 jouets. La même manifestation s’est déroulée à Barcelone où 400  jouets étaient offerts aux enfants. Tous les emprisonnés ont reçu un mandat  du SPF. Un camion de Noël spécialement destiné aux enfants de Magnano in Riviera est venu directement de Metz  avec des friandises et des jouets.Très vite, en dix ans à peine, le Père Noël vert est devenu une figure incontournable des fêtes de fin d’année en France comme à l’étranger. Le Père Noël vert ne se substitue pas au Père Noël rouge. À travers la mise en mouvement du plus grand nombre, le Père Noël vert vient aider le Père Noël rouge afin que Noël n’oublie personne.

« Nous sommes tous des Pères Noël verts »

Mobilisés de plus en plus tôt, les bénévoles ont multiplié les initiatives originales comme en 1982 avec cette campagne nationale « Nous sommes tous des Pères Noël verts ».Pour réaliser le rêve de milliers de familles chaque année, il n’a pas hésité à nouer de nombreux partenariats avec des entreprises.Toujours plein de ressources et d’idées originales ils n’ont de cesse d’imaginer de nouvelles formes de collectes, comme en 1992 à Paris avec des chevaux ou en parachute à Montpellier en 1986. Durant toutes ces années ils ont aussi poursuivi leur route à l’étranger, et sillonné de nombreux pays comme le Mexique, le Vietnam, le Kosovo et encore bien d’autres contrées. En 2017, il n’a pas oublié les enfants sinistrés des Antilles et leur a offert de quoi fêter Noël comme tous les enfants. Désireux de n’oublier personne, les Pères Noël verts sont à pied d’œuvre depuis le lancement de la campagne le 14 novembre dernier à Paris, pour mettre en mouvement le plus de personnes possible et pour collecter les moyens nécessaires. Ils permettront une fois de plus aux familles et à leurs enfants de passer des moments festifs de fin d’année.

Mots-clés