La solidarité est grande comme le monde [Archivé]

Du 23 au 25 novembre, les membres du SPF se sont réunis en assemblée générale à Cherbourg. Durant trois jours ils ont débattu et échangé sur l’objectif 2019 de l’association : tous acteurs pour mondialiser la solidarité avec l’enfance au cœur.

Durant trois jours, 350 délégués du SPF se sont réunis en assemblée générale.
Jean-Marie Rayapen

350 délégués du Secours populaire se sont retrouvés à la Cité de la mer de Cherbourg en assemblée générale. L’occasion pour l’association de poursuivre les réflexions engagées lors de son XXXVI e congrès à Bordeaux  pour « construire des solidarités dans toute l’Europe ». En effet le thème de ce rendez-vous était « 2019, tous acteurs pour mondialiser la solidarité dans la perspective du congrès national à Perpignan ». Après le succès du festival des solidarités de la jeunesse, il y a tout juste un mois, à Bruxelles, les 350 participants de France, d’Europe et une délégation de Palestine ont partagé leur expérience pour agir ensemble et faire reculer la pauvreté « Ici-et-là-bas ». L’assemblée générale s’inscrivant dans cette continuité. Des témoignages d’enfants copain du Monde de Seine-Maritime ayant participé cet été au village copain du Monde de Graye-sur-Mer sont venus conforter l’idée que la solidarité était sans frontières. Toujours en contact avec des enfants du Niger, des États-unienne, de la Dominique et de Palestine ils sont les défenseurs d’actions de solidarité universelles. Sensibles aux problématiques de la Paix et de la pollution, ils attendent avec impatience l’édition 2019 du village copains du Monde.

Agir partout et pour tous ceux qui souffrent

Porteur de valeurs fraternelles, le Secours populaire agit depuis sa création sans distinction aucune, pour tous les êtres humains quelle que soient leur origine, leur nationalité. Dans son rapport moral, Julien Lauprêtre le président du Secours populaire français a souligné que « La solidarité sans frontières, d’égal à égal, de reconnaissance de l’apport de l’autre, irrigue déjà l’ensemble des activités de l’association. » Les échanges entre les délégués ont mis en lumière que le SPF est un grand mouvement, ouvert à toutes les sensibilités dans une époque, où la solidarité revêt un caractère sociétal.

La solidarité mondiale c’est aussi en France

Selon Corinne Makowski, secrétaire nationale chargée de la solidarité internationale cette assemblée générale « s’inscrit dans une réelle dynamique pour l’international. Elle se fait l’écho d’un engagement pour les autres sur tous les continents. Mais la solidarité mondiale c’est aussi agir en France avec et pour les personnes migrantes-réfugiées, les jeunes étudiants étrangers venus faire leurs études ici, les entreprises françaises implantées à l’étranger, les associations d’originaires de pays étrangers en France… Agir dans ce sens est à la portée de tous.» A l’issue des ateliers et des échanges en séances plénières un plan d’action a été arrêté, il consiste à faire de tous ceux qui sont déjà en relation avec le SPF ou de nouvelles personnes des acteurs à part entière du mouvement. « Pour ouvrir encore plus les frontières de notre solidarité dans toutes ses activités et tout au long de l’année le SPF invite les personnes aidées, les collecteurs-bénévoles, les jeunes, les copains du Monde et les médecins du SPF à s’impliquer. » ajoute-t-elle. Par ailleurs, l’aspect statutaire de l’assemblée générale n’a pas été oublié, notamment avec le vote du budget prévisionnel présenté par Mario Papi, le trésorier national et par la présentation du rapport moral de Julien Lauprêtre, le président du Secours populaire. À la fin des travaux, rendez-vous a été pris pour le congrès national à Perpignan en novembre 2019 qui portera l’idée que « la solidarité est grande comme le monde.»

Mots-clés