Dernière enquête de l'Insee - le "raz-de-marée de la misère" [Archivé]

  • Le :

Déclaration de Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français, suite à la publication des résultats de l'enquête de l'Insee : "Les niveaux de vie en 2009".

Les résultats de la dernière enquête de l'Insee sur le seuil de pauvreté, ne constituent pas un élément de surprise pour tous les bénévoles du Secours populaire français, qui, en permanence sur le terrain, voient inexorablement monter ce qu'ils appellent : le raz-de-marée de la misère.En effet, l'Insee révèle que la pauvreté augmente significativement : "Le seuil de pauvreté, qui correspond à 60% du niveau de vie médian de la population, s'établit à 954 euros mensuels en 2009. 13,5% des personnes vivent en dessous de ce seuil, soit 8,2 millions de personnes. Le taux de pauvreté s'accroît de 0,5 point entre 2008 et 2009."Les données de cette étude datent de 2009. En septembre 2011, nous pouvons, hélas, témoigner de la détérioration de la situation des victimes de la pauvreté et de l'exclusion. Dans une édition des nouveaux "cahiers de doléances", appelée "Livre porte-voix de la pauvreté", des centaines de témoignages, tous très émouvants, montrent la profondeur du drame vécu par des milliers de concitoyens. Ajoutons à cette étude de l'Insee que cet été, 1 Français sur 2 n'a pas connu les joies du départ en vacances, et 1 enfant sur 3 non plus. De plus, une étude du Secours populaire sur l'accès à la santé révèle que 39% des Français ont déjà retardé ou renoncé à au moins un soin, en raison de son coût. Faut-il ajouter, lorsqu'on évoque le nombre de Français victimes de la pauvreté grandissante, que les décisions concernant le Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD), qui vient en aide à 4 associations (Croix Rouge, Banques alimentaires, Restos du coeur et Secours populaire français) dans le domaine alimentaire, vont aggraver la situation : une diminution de 75% est envisagée pour 2012 et probablement, la fin de cette aide pour 2013. Rappelons qu'en France, l'aide alimentaire provenant de l'Europe, concerne 4 millions de personnes.Si on ajoute les difficultés d'accès à la culture, aux sports..., les chiffres de l'Insee parlent avec éloquence et malgré tout, ne donnent qu'une indication partielle sur l'étendue et la profondeur de la misère et de la pauvreté qui gagne du terrain jour après jour.C'est pourquoi, le Secours populaire français entend dresser, par la solidarité, les barrages nécessaires à l'exclusion, avec le concours de nouveaux partenaires, de nouveaux donateurs, et aussi de nouveaux bénévoles qui, à l'annonce de ces chiffres, doivent voir un encouragement à oeuvrer pour faire reculer la misère, la pauvreté et l'exclusion, ces maux de notre société.Les personnes désirant soutenir les initiatives du Secours populaire français peuvent devenir bénévoles ou adresser un don financier aux comités et fédérations du SPF dans tous les départements : www.secourspopulaire.fr

Contact
Karine Vauloup
Tél. : 01 44 78 21 57 / 06 77 04 57 33
Mail : karine.vauloup@secourspopulaire.fr

Mots-clés