Alerte Pauvreté : numéro exceptionnel de Convergence [Archivé]

Numéro d´octobre 2007 de Convergence, "Alerte Pauvreté" est un numéro exceptionnel de 116 pages dans lequel le Secours populaire révèle le vrai visage de la pauvreté aujourd´hui. Se loger, travailler, voire simplement manger en France devient parfois un vrai combat pour certains.

  • Mis à jour le :

Le magazine est ouvert. Une photo en noir et blanc occupe la double-page. En opposition, blanche sur fond noir, la légende est cinglante: "Une femme renverse les poubelles d'un grand restaurant du centre pour remplir ses deux sacs de nourriture. Soudain, elle s'accroupit et mange à même le sol." Même si l'absence de couleurs pouvait faire croire à une photo d'un autre âge, l'arrière-plan laisse entrevoir l'enseigne d'une grande agence de voyage française. Il faut se rendre à l'évidence, la misère et la détresse que l'on voit sur cette photo est la même que l'on croise au détour des rues des villes françaises. Présente, voire omniprésente, la pauvreté paraît comme occultée au quotidien. Regards détournés.
Le numéro d'octobre de Convergence, "Alerte Pauvreté", dépeint sans tabou des situations de détresse, de pauvreté, vécues par des femmes et des hommes. Poliment appelées les "accidentés" de la vie, ces personnes sont trop souvent abandonnées en France, pourtant sixième puissance mondiale.

Survivre à tout prix

Les histoires terribles d'hommes et de femmes dont certains vivent dans des caves, des garages ou dans les bois, ou sont obligés de faire les poubelles ou les fins de marché pour subsister.

La faim et la honte

Vivre dans la rue, ou quasiment, nécessite de développer chaque jour des stratégies pour se nourrir. Des poubelles à la soupe populaire en passant par la mendicité, tous les moyens sont bons pour assurer sa subsistance.

Un salaire à tout prix

Ils sont des milliers à effectuer des petits boulots. A n'importe quel prix et dans des conditions d'extrême précarité. On les appelle les travailleurs pauvres, mais aussi des glaneurs de petits boulots.

C'est loin la maison

Caves, garages, tentes dans les bois, ils s'abritent du froid et des intempéries comme ils peuvent. Ils ne sont pas encore à la rue et se construisent des abris de fortune, alors qu'ils ont des revenus.

L'expérience du Secours populaire

Face à cette immense détresse dénoncée par le SPF, les bénévoles de l'association organisent une solidarité quotidienne. Ainsi dans ce numéro sont décrites actions et solidarités avec les familles, les jeunes, les personnes âgées, les enfants qui ne partent pas en vacances, les sans papiers...

Séminaire populaire

Jean-Luc Outin et Jacques Freyssinet, économistes, invités lors d'un séminaire par le SPF, analysent les évolutions du modèle social.

> Achetez en ligne le magazine.

Forum de discussions

Se loger, travailler, voire simplement manger en France deviennent source d'inquiétude pour beaucoup de ses habitants. 71 millions de repas ont été distribués par le Secours populaire en 2006, 80% des parents ont peur pour l'avenir de leurs enfants, 70% des jeunes vivent avec le SMIC ou en dessous... Trêve de chiffres, en plus d'être une alerte sur la pauvreté, le numéro d'octobre 2007 de Convergence tire le signal d'alarme : la pauvreté a déjà frappé. Et vous qu'en pensez-vous ? En souffrez-vous ?
Pour permettre à chacun de participer aux débats, un fil de discussion

Pauvreté en France, la survie quotidienne est à disposition des internautes sur "le dire pour agir", afin que tous puissent débattre et faire grandir la solidarité...