Secours Populaire se mobilise contre la fracture numérique

Lutter contre la précarité et l’isolement, favoriser l’inclusion et le lien social font partie des combats quotidiens du Secours Populaire. En 2021, le Secours Populaire des Bouches du Rhône se mobilise contre la fracture numérique.

  • Mis à jour le :
Atelier initiation outils numériques
Virginie Bursi
Cession des droits au SPF13

“Près de la moitié des Français n’a pas accès à une connexion performante et 13 millions de Français se disent en difficulté avec le numérique” selon le Gouvernement. Il est vrai que de nombreux services administratifs sont maintenant digitalisés, et qu’il est de plus en plus difficile de contourner la nécessité de disposer de l’outil informatique au quotidien. L’accès au numérique pour tous est une priorité, en favoriser l'apprentissage est donc essentiel.

Au sein des antennes du Secours Populaire, le constat est évident. Parmi les familles aidées par le Secours populaire, il y a une propension au moins égale à la moyenne nationale de personnes en situation d’illectronisme, explique Guy Zetoun référent bénévole à la commission fracture numérique. L’illectronisme, comme le définit ce dernier, c’est l’incapacité pour certains à utiliser les outils numériques pour les choses simples de la vie quotidienne comme envoyer / recevoir des mails, enregistrer un document et le retrouver, faire des recherches sur internet, ou encore faire des démarches en ligne.

 

Atelier

Atelier

Loreleï Buser

C’est avec l’aide d’Emmaüs connect, que notre association se lance dans un programme de formations d’apprentissage à l’accès à l’outil numérique. Pour les bénévoles dans un premier temps, pour qu’ils puissent ensuite animer des permanences informatiques au sein des antennes, puis rapidement pour toutes les personnes qui ont besoin d’aide sur les outils informatiques.

Tout d’abord mises en place à la Belle de Mai et à la Bricarde, les formations seront ensuite déployées dans le département. L’objectif visé à la fin de l’année 2022 est que 10 antennes et 3 à 5 comités puissent apporter leur aide aux familles aidées sur des tâches du quotidien comme les formulaires en ligne de l’administration, l’aide sur des logiciels utiles à la rédaction des CV, l’accès aux emails, etc.

Pour accompagner Guy et les bénévoles de la Commission Fracture Numérique, le Secours populaire 13 accueille un nouveau membre : Antoine, conseiller numérique qui développe le projet.

Antoine a compté parmi nos bénévoles pendant 7 ans, principalement auprès de l’antenne du Solidar'bus, mais également auprès de l’antenne jeunes. Enthousiaste, Antoine est “impatient de pouvoir mettre le programme en place” auprès des familles aidées. Il est en étroite relation avec les formateurs d’Emmaüs Connect, pour recueillir auprès d’eux les meilleures méthodes de pédagogie et de transmission. Et pendant 2 ans, Antoine va se déplacer entre les antennes et les comités pour leur proposer des formations, et former des bénévoles afin qu’ils puissent eux-mêmes animer les permanences auprès des personnes demandeuses. Chaque structure proposant ce service de formation gratuite sera équipée de matériel performant et à jour des logiciels pour que l’environnement éducatif soit, lui aussi, à la hauteur de nos ambitions.

Avec ce nouveau programme de formations à l’outil informatique, porté par Antoine et Guy, le Secours populaire 13 espère pouvoir apporter aux familles qu’elle accompagne au quotidien une partie des moyens et de l’aide nécessaires pour trouver dignité et sentiment d’inclusion.

Mots-clés