Julien Lauprêtre a toujours été présent à nos côtés [Archivé]

Danielle Boutoute, Secrétaire Générale de la Fédération de Seine-Maritime, témoigne sur les relations que Julien Lauprêtre avait avec les bénévoles de Seine-Maritime.
  • Mis à jour le :
Julien Lauprêtre entouré des bénévoles de la Fédération de Seine-Maritime
Le 26 avril, notre président, Julien Lauprêtre nous quittait. A l’occasion de l’hommage qui lui a été rendu à la mairie de Paris le 2 mai et des articles de journaux, tout a été dit et écrit sur son passé de résistant et sur son engagement au Secours populaire.
 
Je veux témoigner sur les relations qu’il avait avec les bénévoles et avec notre fédération.
Pour lui, pas de petit et de grand bénévole, simple, bon vivant, il avait pour chacun un mot chaleureux, tutoyait toutes les personnes rencontrées et demandait à être tutoyé.
 
Ma première rencontre avec lui remonte à 2005 au congrès national à Paris, et j’ai été étonnée par la clarté de ses interventions, la force de ses convictions, sa façon de nous mobiliser.
Au comité national, après chaque campagne, il nous disait «ce que vous faites c’est bien mais il faut faire plus ». C’est lui qui depuis 1955 a su faire évoluer le Secours populaire, en particulier, il est à l’origine de la création de la JOV, du mouvement « copain du Monde » et du développement des villages « copain du Monde » en France et à l’étranger.
 
Au cours de ces 10 ans nous l’avons accueilli plusieurs fois dans notre département :
  • A Mont Saint Aignan à l’occasion du festival des jeunes du Secours populaire
  • A Rouen au festival du livre jeunesse
  • A Fécamp en compagnie de Tony Parker
  • A Saint Etienne du Rouvray, invité 2 fois par le maire Hubert Wulfranc. A l’occasion d’une de ces invitations nous étions plusieurs bénévoles de Rouen à déjeuner avec lui
  • A Dieppe, à l’occasion d’une sortie de la fédération 93
Convaincu que les villages « copain du Monde » permettaient aux enfants de toute origine, de tous pays de se rencontrer pour favoriser le « vivre ensemble », Julien est venu à l’inauguration du village « copain du Monde » de notre région à Graye sur mer, en 2016.
 
Avec la disparition de Julien, c’est une page de l’histoire du Secours populaire qui se tourne, notre responsabilité est de continuer à faire vivre la solidarité à son image.
 
 
Témoignage de Danielle Boutoute, Secrétaire Générale de la Fédération de Seine-Maritime

En images

Mots-clés