200 paniers solidaires pour les étudiants briochins [Archivé]

200 sacs remplis de produits alimentaires et d'hygiène ont été distribués par le Secours populaire aux étudiants de Saint-Brieuc, grâce à l'Ordre des Experts-Comptables de Bretagne. Ils ont collecté 30 000 € et contribué à des distributions également sur les pôles universitaires de Brest, Fougères, Lorient, Quimper, Rennes, Saint-Malo et Vannes.

  • Mis à jour le :
Bernard, Sauveur, Anne-Marie et Julie étaient sur la résidence Gernugan pour distribuer des produits aux étudiants briochins
Julie Denis

Les étudiants briochins en situation de précarité étaient invités à récupérer des produits alimentaires et d’hygiène, le jeudi 12 mai à l’antenne de Saint-Brieuc du Secours populaire français. Nous sommes ensuite partis à leur rencontre près du campus Mazier, sur les résidences universitaires Gernugan et Loucheur. Tous les étudiants contactés étaient ravis de ce coup de pouce, comme Jordy : « Je tiens à remercier sincèrement votre association et toutes les personnes qui sont à l’origine de cette action et/ou qui y ont contribué. »

Un jeune sur cinq (18-29 ans) vit sous le seuil de pauvreté en France, selon l’Insee. C’est en partant de ce constat que l’Ordre des Experts-Comptables de Bretagne a souhaité agir pour les étudiants, avec les quatre fédérations bretonnes du Secours populaire. « C’est un projet qui fait suite aux confinements », explique Bernard Le Denmat, expert-comptable élu à l’Ordre breton. « Nous constations l’importance de la précarité étudiante et nous nous demandions comment nous pouvions les aider dans cette période difficile (perte des petits boulots, isolement, précarité financière). Une fois l’idée lancée, nous avons collecté des dons auprès des experts-comptables bretons et de leurs collaborateurs, via l’opération intitulée « Experts et Solidaires », par tranche de 50 €. C’est la somme que nous jugions intéressante de consacrer pour un panier solidaire à un étudiant. Cette étape fut une réussite car nous avons collecté 30 000 €. Les premières distributions de paniers alimentaires et de produits d’hygiène ont eu lieu fin mars et se sont enchaînées durant le mois d’avril sur l’ensemble des pôles universitaires de Lorient, Brest, Quimper, Rennes, Saint-Malo, Vannes et Fougères. Nous terminons l’opération avec celle de St-Brieuc et les produits que vous distribuez correspondent bien à ce que l’on voulait faire. »

Lors de la distribution à l’antenne de St-Brieuc, les étudiants repartaient avec deux sacs. Le premier contenait 14 produits secs (pâtes, riz, sauce tomate, compotes de pomme, boîte de céréales, bouteille de jus, paquet de biscuits, boîtes de conserves avec haricots verts ou petits pois et lentilles, macédoine, raviolis, sardine, thon) et 3 produits d’hygiène (gel douche, shampoing, produit nettoyant). Le second se composait de produits frais (ail, oignons, bananes, fromage, œufs, pommes, pommes de terre, tomates).

La précarité étudiante est une réalité qui pénalise les études, surtout lorsque l’on est obligé de travailler en même temps pour les financer (38 % de boursiers en France et 1 universitaire sur 2 exerce une activité rémunérée). C’est une source de stress et de fatigue supplémentaire qui a un impact sur la santé physique et psychologique, en plus de sauter des repas (tout en ayant une mauvaise alimentation), de renoncer à des soins médicaux, de se priver de loisirs, aux difficultés pour se loger (dans de bonnes conditions)… Repas à 1 € dans les restaurants universitaires du Crous, épiceries sociales et solidaires comme celles du réseau AGORAé, distributions de protections menstruelles, accès gratuit à des soins médicaux… de nombreuses initiatives existent afin de lutter contre cette précarité. Il ne faut pas hésiter à pousser la porte du Secours populaire le plus proche de chez vous tout au long de l’année : https://www.secourspopulaire.fr/secours-populaire/103.

En images

Liens

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés