J’étais à Milan l’an dernier avec le Secours populaire. Je fais partie d’un club de football. Je vais voir si avec les autres enfants du club on peut créer un groupe pour participer à Qui court donne. C’est important de s’investir pour une action.

Achour, 14 ans

Une marche en 42 étapes

L’idée fondamentale de la solidarité est de ne pas rester inactif. Les gens en grande difficulté sont à l’arrêt. Comme le préconise le Secours populaire, il convient de les mettre en marche. La marche représente le moyen de se réfugier, de se sauver. Solidarité est le mot fondamental. Il ne peut pas y avoir de solidarité s’il n’est pas des gens qui marchent vers ceux qui sont en difficulté. Concrètement cela se traduit par l’aide aux gamins dans leur scolarité, par l’alphabétisation des étrangers, par la distribution de repas, de vêtements, par les collectes. La population renferme d’incroyables réserves de solidarité. Ces réserves demandent à être mobilisées, coordonnées. Pour cela, des associations comme le Secours populaire ou les Resto du cœur, sont des éléments centraux pour l’équilibre des sociétés. La solidarité représente un des éléments qui aident la société à rester debout. Cette journée à Nantes a été merveilleuse et rendue lumineuse  par le jaune des tenues des bénévoles du Secours populaire.

Axel Kahn, généticien, parrain du Secours populaire français, ambassadeur de la solidarité

Pages