Vécus

Témoignages.

  • Date de mise à jour :

Vigilance

On a l'impression qu'à Marseille, c'est toujours un peu les vacances, parce qu'il fait beau, qu'il y a la mer. Mais les vacances c'est aussi la découverte, voir autre chose. Il s'agit d'être vigilant dans les quartiers face au découragement de personnes. Lorsqu'on organise une journée de sortie, il y a des situations tellement graves... Des personnes avec des dettes, qui ne s'en sortent plus, à tel point qu'elles ne pensent même pas à s'aérer et préparer ne serait-ce qu'un pique-nique leur fait peur. Nous devons faire attention à ces personnes, les accompagner pour les pousser un peu à sortir. Ce sont souvent des femmes seules avec enfants. Et quand on aide des mamans pour que leurs enfants partent, cela leur permet de trouver un moment pour elles.

Sonia Serra, secrétaire générale de la fédération des Bouches-du-Rhône.

Journées d'animation

Dans le cadre de Copain du monde, nous avons monté des animations autour de l'écologie dans le quartier Sanitas de Tours, des pique-niques et matchs de foot. Toutes sortes de journées d'animation qui font sortir les gamins de leur environnement. Ce qui me frappe, c'est que même si on aide beaucoup de familles à partir en vacances, il y a toujours autant de gamins dans les quartiers. Au début, beaucoup viennent aux animations sans trop y croire, en étant agressifs et, rapidement, simplement, en leur montrant de l'attention, en les écoutant, leur attitude change du tout au tout. Il s'intéressent, sont contents d'être là. Ce qui les ronge, c'est de ne rien avoir à faire. Dès qu'on les encourage, ils sont très motivés.

Johnny Galupeau, bénévole à Tours.

Dossier