Salvador : plus loin que le soleil [Archivé]

Alors que la question de l´alimentation se fait de plus en plus sensible, notamment dans les pays de la Corne de l´Afrique touchés par la famine, le Secours populaire veut croire que des programmes de solidarité peuvent retourner des situations critiques et présente un documentaire sur son programme de sécurité alimentaire au Salvador.

  • Mis à jour le :

Après les tremblements de terre qui frappèrent le Salvador en 2001, le Secours populaire est intervenu dans une situation d'urgence alimentaire.
Par la suite, le SPF a mis en place un programme de développement local et ce, en partenariat avec l'association salvadorienne Fondation pour le développement socio-économique et la protection de l'environnement FUNDESYRAM.En s'appuyant sur la mise en culture de lopins de terre et l'élevage d'animaux de basse-cour, dans le respect de l'autonomie des paysans et avec une approche écologique, les familles participant à ce programme se sont vu attribuer une dotation en intrants et en petits animaux d'élevage leur permettant de démarrer leurs exploitations respectives. A charge pour chaque famille de les restituer dès que la production le leur permettraient afin d'en faire bénéficier une autre famille. L'objectif principal qui était d'assurer la sécurité alimentaire des paysans et réduire l'extrême pauvreté des communautés rurales du projet a été amplement atteint.
Ce programme a été mené avec le soutien de l'Union européenne qui salue la qualité des résultats dont les bénéfices se font directement ressentir auprès des populations. Fort de ce succès, ce programme sert désormais de modèle, voire de référence.Pour fêter les 10 ans de son programme, 3 films disponibles en langue française et espagnole présentent ce projet considéré comme exemplaire.

  • le premier film décrypte en 2 minutes le programme.
  • le second film dure 15 minutes pendant lesquelles Jean-Michel Fouillade, responsable de projet au Salvador explique la mise en place et les aboutissants du projet.
  • le 3e film est, quant à lui, un documentaire de 33 minutes. Les communautés, qui ont pris part au projet, témoignent de ce qui a changé dans leur quotidien depuis la mise en place de l'opération.

Mots-clés