Palestine

Pour les Palestiniens, les conditions de vie sont difficiles (chômage, pauvreté, check-points et couvre-feux) alors que le processus de paix israélo-palestinien connaît très peu d’avancées.

Description

  • Indice de développement humain (IDH) : 0,67 (114e sur 187 pays)
  • PIB/habitant : 2 465 $
  • Espérance de vie : 73 ans
  • Taux de malnutrition : non disponible
  • Taux de scolarisation : 79 %
  • Taux d’accès à l’eau potable : 86 %

Pour les Palestiniens, les conditions de vie sont difficiles (chômage, pauvreté, check-points et couvre-feux) alors que le processus de paix israélo-palestinien connaît très peu d’avancées.

En bref

Les premières actions du Secours populaire français (SPF) en Palestine remontent à la guerre des Six jours (1967). Le SPF a répondu à maintes reprises aux appels de ses partenaires lors des urgences, en distribuant des produits de première nécessité et une aide médicale en Cisjordanie, à Gaza, parfois avec le soutien de l’Union européenne. A noter notamment, l’opération « Un avion pour Gaza », avec le soutien de Jamel Debbouze lors de la guerre de Gaza en 2009 : le SPF avait alors livré du matériel médico-chirurgical d’une valeur de 100.000€. En parallèle, le SPF n’a pas oublié les Palestiniens réfugiés dans les pays voisins, notamment dans les camps de réfugiés au Liban, en Syrie et en Jordanie. Depuis les années 1980, le SPF mène également des programmes de développement principalement dans le domaine médical. De 2008 à 2011, avec le soutien de l’Agence française de développement (AFD), le SPF et Palestinian Medical Relief Society (PMRS) ont mené un programme d’aide médicale pour répondre aux besoins des 60.000 habitants de Jérusalem-Est isolés par la construction du Mur érigé entre les territoires palestiniens et Israël. En 2013, avec le soutien de l’Agence française de Développement, le SPF et Medical Relief Society (MRS) se sont engagés sur un programme de trois ans destiné à mettre en mouvement la jeunesse de Jérusalem-Est autour d’actions d’entre-aide et de citoyenneté. Au-delà des programmes d’urgence et de développement, le SPF encourage les échanges interculturels des enfants palestiniens avec les enfants de tous les continents. En 2005, des enfants palestiniens et israéliens sont venus en France participer à l’événement « Soleil du monde » qui a réuni près de 3.000 enfants au stade de France. Des enfants palestiniens et israéliens ont également été invités, en 2011 et 2012, au Village des enfants « copain du Monde » avec plus de 150 enfants venus de tous les continents.

Mots-clés