Incendie à Grande-Synthe, le SPF appelle aux dons [Archivé]

Le Secours populaire français appelle à la solidarité envers les 1 400 migrants de Grande-Synthe (Nord), dont le camp de La Linière a été ravagé par les flammes dans la nuit du lundi 10 avril. Les bénévoles sont sur place.

Après l'incendie, les bénévoles se sont mobilisés pour porter secours aux migrants qui avaient dû évacuer le camp de Grande-Synthe.
SPF

Seuls 70 chalets en bois environ sont intacts sur les 300 que comptait le camp de La Linière. Il a été évacué en totalité cette nuit. Migrants et réfugiés ont tout perdu : affaires personnelles, vêtements, produits d’hygiène... Certains sont très affligés par cette nouvelle épreuve.

Des dons financiers

Les bénévoles du SPF collectent des dons financiers pour venir en aide aux migrants ; 500 d'entre eux ont été évacués en urgence dans trois gymnases de la commune. « Nous allons procéder aux distributions dès mardi 11, au soir », indique Christian Hogard, qui coordonne sur place l’aide du SPF aux migrants depuis des années.

La plupart des hommes et des femmes errent dans les rues, préférant ne pas entrer dans un dispositif officiel. « Le feu s’est propagé très vite. Quitter leur bungalow de nuit, monter dans des cars… Pour 300 enfants et 400 femmes, c’est un grand traumatisme », poursuit Christian Hogard.

Des kits de survie

Les flammes ont dévoré environ 230 bungalows sur les 300 que comptaient le camp.

Les flammes ont dévoré
environ 230 bungalows
sur les 300 que
comptait le camp.

 

 

 

 

Le Secours populaire a débloqué 15 000 euros pour fournir des kits de survie composés d’un sac, d’un jogging, de produits d’hygiène et de vivres. Chaque kit coûte au moins 20 euros. Le SPF appelle à la générosité pour permettre que cette opération puisse prendre toute son ampleur (pour faire un don, allez au bas de l’article).

L’incendie a pris à cause d’une rixe au sein du camp. Depuis le démantèlement de la "Jungle" de Calais, fin octobre 2016, ce lieu d’accueil qui jouxte Dunkerque doit faire face à un afflux de réfugiés et de migrants. Cette surpopulation a créé des difficultés qui sont probablement à l'origine du drame.

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.