Maintien de la baisse drastique du PEAD [Archivé]

Ce 20 octobre, le Conseil des ministres européens de l´agriculture vient de refuser de voter l´évolution du Programme européen d´aide aux plus démunis PEAD.

  • Mis à jour le :

Le Conseil des ministres européens de l'agriculture vient de refuser de voter l'évolution du Programme européen d'aide aux plus démunis PEAD. Pourtant, cette prolongation, seul moyen de répondre aux besoins des 18 millions d'Européens les plus démunis, était demandée par la Commission européenne, votée par 85 eurodéputés et soutenue par 21 Etats, sur les 27 que composent l'Union européenne.Cette décision est incompréhensible pour l'opinion publique, habituée à un fonctionnement démocratique de la vie politique depuis des décennies.Ce nouveau report traduit le désaveu d'un des principes fondateurs de l'Europe, visant à assurer la sécurité et l'autosuffisance alimentaire de tous, et en particulier des plus démunis.Les conséquences d'un arrêt aussi brutal d'un dispositif parfaitement géré depuis presque un quart de siècle et représentant seulement 1EUR par Européen, ne pourront en aucun cas être compensées pour 2012.L'Europe ne peut pas laisser de côté les 18 millions d'Européens concernés par l'aide alimentaire et, au-delà, les 80 millions de citoyens européens les plus fragiles : une catastrophe humanitaire est désormais à craindre sur notre continent.Les principes de démocratie, d'humanisme, de respect des engagements et de fidélité au traité de Rome dépendent aujourd'hui de la responsabilité des Chefs d'Etat en charge de la construction de l'Europe.Les associations humanitaires françaises vous appellent solennellement à ne pas abandonner les plus pauvres dans cette période de crise et, au-delà, à mobiliser toute votre énergie pour prolonger un soutien efficace de l'Union européenne à sa population la plus démunie.