Les Pères Noël verts reviennent apporter du bonheur

Le 4 décembre dernier, le Secours populaire français a réunis 700 personnes au musée des Arts forains, à Paris, pour lancer la campagne des Pères Noël verts. Aucun enfant ne doit être privé de fêtes de fin d’année.

« Nous collectons pour le Noël des enfants de l’île de Saint-Martin [dévastée par l’ouragan Irma, en septembre dernier] », confie une quinzaine de copains du Monde venue au musée des Arts forains, à Paris, pour le lancement de l’édition 2017 de la campagne des Pères Noël verts, le 4 décembre dernier.

Ces copains du Monde étaient accompagnés par une trentaine d’autres. Ensemble, ils ont découvert un lieu féérique peuplé de forains et de manèges rétro. Ils ont enfourché gaiement les chevaux de bois blancs aux selles dorées d’un carrousel restauré, avant de passer à un stand de tir décoré façon cabaret de Montmartre à la Belle-Époque, avec des effigies des Pieds Nickelés. Ils se sont également amusés au jeu de la « course des garçons de café »  dans une ambiance très détendue.

Les copains du monde jouent à la course des garçons de café au Musée des arts forains, au centre de Paris.

Les copains du Monde
jouent à la course
des garçons de café
au musée des Arts forains,
​au centre de Paris.
 

 

 

Les Pères Noël verts avaient réuni plus de 700 personnes pour l’occasion. Plusieurs parrains et marraines du Secours populaire étaient venus apporter leur soutien, comme les actrices Josiane Balasko, Anny Duperey et sa fille Sara Giraudeau, la journalistes Valérie Trierweiler, l’animateur Raphäl Yem ou encore les chanteuses Francesca Solleville et Isabelle Aubret.

« Les Pères Noël verts sont un trait d’union avec les gens qui ont moins de chance que nous, confie le journaliste de France 2 Thomas Sotto. L’esprit de Noël, c’est regarder autour de soi, tendre la main, partager… » En France, 20 % des enfants vivent dans un foyer marqué par la pauvreté et les privations, selon les statistiques officielles de l’Insee.

Les copains du Monde étaient très présents lors du lancement de la campagne des Pères Noël verts, le 4 décembre à Paris.

Les copains du monde
étaient très présents
lors du lancement
de la campagne des Pères Noël verts,
le 4 décembre à Paris.

 

 

 

Les 80 000 bénévoles du Secours populaire se transforment durant les fêtes en auxiliaires du Père Noël rouge pour que tous les enfants reçoivent des cadeaux et puissent partager un moment de fête avec leurs proches.  « Nous avons la volonté, depuis plus de quarante ans, de faire en sorte qu’aucun gosse ne soit laissé de côté », confirme Julien Lauprêtre, président du SPF. Et cela va continuer…

« Cette campagne redonne un élan à la solidarité alors que le ‘‘monde comme il va’’ m’attriste plutôt en ce moment, observe le documentariste Mourad Laffitte. Pour moi, les Pères Noël verts répondent à une question simple : comment donner du bonheur à des enfants, à des familles, frappés par la précarité ? »

Pères Noël verts. Interview de Nagui, parrain de l'édition 2017

Comme ce cinéaste, généreux et engagé, ou comme Naguy le parrain de l'édition 2017 des Pères Noël verts, des milliers de bénévoles, de copains du monde et de donateurs vont apporter de la chaleur à des foyers éprouvés.

Liens