Les femmes mises à l'honneur [Archivé]

La Journée internationale des droits des femmes est l’occasion pour le Secours populaire français de mettre en avant ses actions dans ce domaine, en France et dans le monde.

En 2017, le comité de Sainte-Tulle a organisé une journée de détente en Camargue pour 50 femmes.
SPF 04

Le 8 mars à Limoges, la fédération de la Haute-Vienne du Secours populaire invite le public et les personnes accueillies à réfléchir sur la place des femmes dans la société française pendant la première guerre mondiale. Pour cela, une projection privée du film « Les Gardiennes » était programmée ce jour-là, au cinéma Grand écran de Limoges. Celle-ci sera suivie d’un débat animé par l’historien Philippe Pommier. Dans les Alpes-de-Haute-Provence, à l’initiative du comité de Sainte-Tulle, une cinquantaine de femmes va passer la journée du 11 mars au Grau-du-Roi dans l’Hérault, au programme : visite de l’Aquarium et repas au restaurant. « Cela fait trois ans que nous organisons une journée pour les femmes que nous aidons. Elles sont heureuses de prendre du temps rien que pour elles. Pour certaines, c’est la seule sortie de l’année. Nous aimerions le faire plus souvent mais nous n’avons pas le budget.» explique Joëlle Guichard responsable du comité. 

Mais c’est aussi tout au long de l’année que le Secours populaire réalise un travail de fond pour apporter son aide (alimentaire, accès aux droits, vestimentaire, soins esthétiques) aux femmes, qui occupent près de quatre emplois partiels sur cinq selon l’Insee. En 2017, 51,8 % * des personnes aidées par le Secours populaire étaient des femmes. Ainsi, dans certaines fédérations, des ateliers leur permettent de se retrouver le temps d’une après-midi pour se détendre et oublier leurs soucis. En Seine-Saint-Denis au comité de Pantin, depuis deux ans, tous les jeudis l’atelier « De Fils en Aiguilles »  les invite à partager un moment de convivialité et à se retrouver autour d’un projet commun. Animé par une bénévole, ce rendez-vous rassemble entre 8 et 10 femmes toutes les semaines. Durant deux heures, elles laissent leurs difficultés à la porte du local.

Femmes du monde

À l’international des actions sont également menées. Nombre d’entre elles ont pour ambition de les aider à accéder à l’autonomie financière. Les programmes du SPF visent principalement à lutter contre les inégalités dont elles sont victimes. Par exemple, en Mauritanie 200 femmes organisées en coopérative sont accompagnées dans leur activité de maraîchage. Leur indépendance, est ainsi assurée, leur permettant de disposer d’un revenu régulier. Dans le territoire de Belfort, depuis 20 ans le Secours populaire est engagé au Burkina Faso dans un programme de réinsertion sociale de femmes accusées de sorcellerie. « Par exemple après une épidémie, on pense que quelqu’un a voulu ou a provoqué la mort des victimes, qu’il y a un coupable, que quelqu’un a « mangé » l’âme du défunt. Accusées de sorcellerie, ces dernières voient leurs maisons brûlées et sont ensuite condamnées à l’errance. » explique Jacques Marchal bénévole et coordinateur du projet. Grâce à ce programme, depuis 1999, une soixantaine de maisons ont été reconstruites leur permettant de retrouver leur dignité et de vivre à nouveau paisiblement.

* Source Atrium, base de données du SPF.

Mots-clés