Les femmes au coeur de la solidarité

Le statut de la femme, son accès aux droits, son émancipation dans la société constituent des problématiques majeures de nos sociétés actuelles. La solidarité envers les femmes est au coeur des préoccupations du Secours populaire.

  • Mis à jour le :
Le bénévolat se conjuguant au féminin : permanence d'accueil et de solidarité du SPF.
L. Pennec

En bref

Pays :
  • France
Date projet :

En France, un regard attentif aux femmes en difficulté

En France, 2,4 millions de femmes se trouvent en situation de pauvreté (Observatoire des inégalités, octobre 2012). Le Secours populaire aide chaque année plus d'1,2 million de femmes. Un chiffre qui ne cesse d'augmenter. Les bénévoles du Secours populaire leur apporte une aide alimentaire, vestimentaire, les soutiennent pour l'accès au logement, l'accès aux soins ou pour partir en vacances...Dans certaines permanences d'accueil et de solidarité, des actions spécifiques sont menées en direction des femmes :

  • ateliers d'écriture dédiés aux femmes leur permettent d'exprimer leur quotidien, leurs espoirs.
  • ateliers couture : ce projet permet à des femmes en situation de précarité de se retrouver toutes les semaines afin de réaliser des vêtements (design, coupe de patron, couture) destinés à la vente. Aucune base de couture n'est nécessaire pour pouvoir participer à l'atelier. Au SPF de Haute-Garonne, un défilé de mode est même organisé avec l'aide de professionnels de la couture, du mannequinat et de la communication, des fleuristes, des coiffeurs, des esthéticiennes, des photographes.
  • ateliers coiffure et esthétique, lorsqu'on est confronté à des problèmes quotidiens, on perd confiance en soi. Certaines permanences d'accueil et de solidarité proposent aux personnes aidées des soins esthétiques et de se faire coiffer par des professionnels bénévoles.Le Secours populaire observe une précarisation des femmes seules avec enfants. Si 31% des femmes accueillies au Secours populaire sont des mères de famille monoparentale, plus largement elles sont 50% à connaître une situation d'isolement qui va bien souvent de pair avec de nombreuses problématiques de la précarité. Parmi ces mères de famille monoparentale, 36% ont moins de trente ans. 

La Journée internationale de la femme

Comme tous les ans, les bénévoles du Secours populaire se mobilise à l'occasion de la journée internationale de la femme.
Des actions de sensibilisation (expositions, projection-débat, spectacles, etc. ) auront lieu partout en France. Notamment à Limoges où le Secours populaire organise une soirée projection-débat. A Marseille, un spectacle musical va être proposé aux femmes du centre d'arrêt des Baumettes. Le 15 mars, le Secours populaire de Marseille et Planètes Emergences mettent les femmes à l'honneur à l'Espace culturel Busserine. Ils proposeront une création théâtrale avec danseurs et comédiens sur des textes écrits et lus par des femmes réunies au sein des ateliers d'écriture du Secours populaire. Au travers de ces ateliers, la parole est donnée à des femmes de tout âge, de tout horizon, de toute culture, qui se sentent le plus souvent exclues mais qui ne se résignent pas et qui, par une démarche collective d'écriture, concilient création et valeurs.Des actions de solidarité en faveur des femmes sont également organisées au moment de la Journée internationale de la femme. Ainsi, le Secours populaire invite une centaine de femmes à découvrir le Louvre. (...). 

Localisation

Témoignage

Je suis une maman qui a dû quitter sa ville natale afin de trouver un emploi stable pour permettre à ma fille de manger à sa faim, d'avoir une activité extrascolaire, ou bien encore pour nous offrir des vacances. Oui, à ce jour, j'ai un emploi stable. Mais quand arrive le quinze du mois et qu'il ne reste plus que quatre yaourts dans le réfrigérateur, que mon compte est dans le rouge avant le vingt, et que je ne peux pas passer assez de temps avec ma fille parce que les factures n'attendent pas, je ne me couche pas un soir sans pleurer et sans prier pour que ma fille ne ressente pas ma souffrance.

Jeune femme, seule

Je n'arrive pas à avoir un logement et je vis dans un hôtel avec mes 3 enfants, dans une petite chambre de 8m². Je n'ai pas le droit de cuisiner, alors mes enfants n'ont jamais de nourriture chaude. Nous mangeons grâce au Secours Populaire qui m'aide un peu. Ma vie est devenue un tunnel noir.

Femme seule