Le Père Noël vert ouvre sa hotte aux familles aidées par le SPF [Archivé]

Du lundi 18 au jeudi 21 décembre, le Secours populaire français de Paris invite enfants et parents à la hotte du Père Noël vert aménagée dans l’espace solidarité Ramey (18e). Guidés par les bénévoles, les parents peuvent choisir un cadeau et un livre neufs pour leur enfant.

La hotte du Père Noël vert se déroule au siège du SPF de Paris du lundi 18 au jeudi 21 décembre 2017.
Jean-François Leray

« Nous sommes au Secours populaire, chez ceux qui font en sorte que personne ne reste sur le côté car la solidarité ne s’arrête jamais. Toute la semaine, plus de 2 000 enfants avec leur famille sont attendus ici [passage Ramey dans le 18e] pour la hotte du Père Noël vert », lance Maïtena Biraben dans son émission diffusée lundi 18 décembre de 15 à 16 heures en direct du siège du SPF de Paris, où les parents viennent chercher un cadeau pour leurs enfants.

« Quand j’étais petit, on allait au Secours populaire : le Père Noël était vert ! », souligne Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du Numérique, l’un des trois invités de l’émission, qui s’est aménagée un studio improvisé dans un coin de l’espace solidarité Ramey« Quand on est suivi au SPF, on connaît une personne, une bénévole, qu’on vient voir régulièrement à une permanence. Et puis arrive ce moment de fin d’année où il y a les Pères Noël verts. Je m’en souviens très fort : c’était très important pour moi. »

M comme Maïtena diffusée en direct de la Hotte du Père Noël vert

M comme Maïtena, émission diffusée en direct de la Hotte du Père Noël vert,
reçoit Abdelsem Ghazi, secrétaire général du SPF de Paris, Bernie, bénévole
et Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du Numérique.

Des bénévoles aux petits soins

Après avoir patienté dans une petite salle où une boisson leur est offerte par Léa et s’être identifiés auprès de Myriam, les parents, majoritairement des mamans, sont guidés par Bertrand et Abdel. Repérable à son bonnet vert qui tranche avec son pull en laine gris, Bertrand les oriente le long des trois tables disposées autour d’un sapin décoré. Régulièrement approvisionnée, chaque table présente des jouets neufs dans leur emballage d’origine. Ce sont les parents qui choisissent le cadeau de leur enfant.

Hotte des Pères Noël vert au siège du SPF de Paris
Un large éventail de jouets neufs pour une petite fille,
qui n' a que l'embarras du choix !

 

« Bertrand m’a beaucoup aidée : j’étais bien accompagnée », rigole Samira, qui vient de sélectionner un cadeau pour chacun de ses deux garçons (5 et 9 ans), dont l’un est en situation de handicap. Accompagnée par son frère, Hortense, qui se déplace en béquille, recherche un jouet pour son fils de 3 ans et sa fille de 6 ans qu’elle élève seule. Actuellement en arrêt maladie après une opération du dos, cette employée d’une maison de retraite est accueillie depuis trois ans par l’antenne du 20e du SPF de Paris.

« On est content, même pour moi. On trouve toujours des gens qui nous soutiennent », souligne Samira dans un sourire qui illumine son visage. Accueillie par le SPF de Paris depuis deux ans, cette mère au foyer, qui élève seule ses deux garçons, se fait conseiller par Djamila et Emmanuelle, deux bénévoles du stand des livres, qui propose des ouvrages et des magazines neufs pour enfants.

On reçoit quotidiennement environ 300 familles et on mobilise une trentaine de bénévoles par demi-journée, explique Abdelsem Ghazi, secrétaire général de la fédération de Paris du Secours populaire. Pendant les quatre jours de cette hotte du Père Noël vert qui se termine jeudi 21 décembre, on va distribuer plus de 2 000 jouets neufs. Pour donner et garder du choix, plus de 4 000 ont été collectés depuis deux mois par les bénévoles.

Un selfie avec le Père Noël vert

Avant de repartir, les parents peuvent réaliser un selfie avec le Père Noël vert et emballer leurs cadeaux. Déjà emmitouflé dans son manteau, Goutal déplie un sac Carrefour et une bénévole y glisse délicatement un volumineux paquet qu’elle vient d’emballer d’un papier-cadeau orange. Ce présent, qui dépasse largement du sac plastique, c’est un circuit 24 pour son fils Yani âgé de 10 ans. « Je suis contentent pour lui », sourit cet Algérien de 45 ans, en attente de régularisation, qui vient pour la deuxième année chercher un cadeau pour son fils qu’il élève seul.

« À Noël, il faut que tout le monde puisse faire la fête, résume Maïtena Biraben, également marraine du Secours populaire. Le SPF ne demande rien : on aide tout le monde et il n’y a pas de prosélytisme à la clé. C’est laïque : une action républicaine et fraternelle. C’est pourquoi je soutiens le Secours populaire quand je peux le faire. »


Pour que personne ne soit oublié pendant les fêtes
Du 22  au 31 décembre, des bénévoles du SPF de Paris vont distribuer lors de la maraude de Noël des cadeaux utiles et un panier avec quelques douceurs aux sans-abri qu’ils soutiennent toute l’année. Des bonnets et des écharpes confectionnés par les membres de l’association Tricot solidaire seront également donnés à ces personnes sans domicile fixe.
Les familles en difficulté accueillies toute l’année au libre-service solidaire recevront en plus des denrées habituelles un panier festif (saumon, chocolat…).

Liens

Fichiers