La détresse des réfugiés centrafricains [Archivé]

Le Secours populaire apportera, à partir du 1er mars, son aide aux réfugiés de la République centrafricaine qui ont trouvé refuge au Cameroun, où ils affrontent des conditions de vie très précaires. Aidez le SPF à alléger leur quotidien.

Au nord de Bangui, des populations fuient les combats, le 7 février 2014.
AFP / Issouf Sanogo

Après avoir débloqué un fonds d’urgence de 14.000 euros, le Secours populaire français se rend du 1er au 8 mars au Cameroun auprès des réfugiés centrafricains ayant fui leur pays. Depuis le coup d’Etat du 24 mars 2013, la République centrafricaine est plongée dans une guerre civile avec son lot d’exactions, de massacres, que l’intervention de l’armée française n’a pu freiner.

Déplacements massifs de population

On calcule que 20 % de la population, soit environ 850 000 personne ont été déplacées ; à cet exode intérieur s’ajoute celui de 250 000 autres citoyens vers les pays limitrophes : République démocratique du Congo, le Tchad et le Cameroun. Ce dernier pays accueille à lui seul 100.000 réfugiés, principalement des femmes et des enfants, qui y vivent dans des conditions précaires, dans des stades, des mosquées voire dans la rue.

L’assistance aux familles exilées au Cameroun

L’équipe du SPF, en lien avec son partenaire camerounais, Enfants du Tiers-monde, acheminera, à Garoua-Boulaï à la frontière avec la république centrafricaine, des produits alimentaires et de première nécessité, des vêtements, du nécessaire de couchage.

L’imminence de l’arrivée de la saison des pluies (avril à octobre) souligne l’urgence de la situation. Un don de 40 euros permet de venir en aide à une famille de réfugiés.

Dans le cas où les fonds collectés seraient supérieurs aux besoins, le Secours populaire se réserve le droit de les affecter à des missions qu'il jugera prioritaires et ayant la même finalité. Le Secours populaire prélève un montant forfaitaire, au maximum de 8 %, pour couvrir ses frais de fonctionnement. Ceci couvre également la gestion des dons matériels, la coordination des bénévoles, etc.

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Mots-clés