Oui au maintien de l'aide alimentaire européenne

Laissez-nous vos témoignages sur l’importance de l’aide alimentaire. Ils permettront d’interpeller les institutions françaises, européennes et le grand public sur la nécessité de maintenir l’aide alimentaire européenne.

En Europe, 1 personne sur 4 est pauvre. Des millions de personnes ont des difficultés à se nourrir. L’Union européenne finance depuis 2014 un programme d’aide alimentaire, le FEAD (Fond européen d’aide aux plus démunis). Cette aide alimentaire soutient 16 millions d’Européens. En France, 4 associations partenaires bénéficient de cette aide alimentaire : la Croix rouge française, la Fédération française des Banques alimentaires, les Restos du Cœur et le Secours populaire français. Grâce à cette aide européenne, ces associations accompagnent 5,5 millions de Français qui éprouvent des difficultés à se nourrir. Pour le Secours populaire, elle représente plus d’un tiers des denrées mises à disposition des personnes aidées et est apportée sur tout le territoire français.

Après 2020, le budget de l’aide alimentaire européenne risque d’être divisé par deux ! Alors qu’un Français sur 5 éprouve déjà des difficultés à faire 3 repas par jour, cette baisse serait dramatique. Car derrière les chiffres et les pourcentages, se cache la détresse d’enfants, de familles, de personnes sans domicile, de travailleurs, de jeunes, de séniors…

Si vous avez (ou deviez) faire appel à une association, quelle aide est (ou serait) selon vous prioritaire ?

Peut-on se nourrir sans l’aide alimentaire ? Peut-on faire des repas complets ? Pourquoi ?

L’aide alimentaire permet-elle d’avoir un budget pour d’autres choses ? Si oui, pour lesquelles par exemple (loyer, soins, sorties...) ?

Selon vous, pourquoi l’Union européenne doit-elle maintenir les financements qu’elle apporte à l’aide alimentaire ?

Quelques informations à propos de vous