Insertion sociale et professionnelle

Pour les personnes en difficulté, l’isolement, les faibles niveaux de formation et de qualification, et les privations matérielles (véhicule de transport, ordinateurs…) constituent des barrières pour accéder à un emploi. Les bénévoles du Secours populaire français leur apportent un « coup de pouce » pour lever les obstacles matériels et sociaux et les accompagner vers les dispositifs existants.

Pour le Secours populaire, l’une des clés de la lutte contre la pauvreté et de l’insertion sociale et professionnelle réside dans l’ouverture sur les autres, avec lesquels on peut agir et exister collectivement. Par ses actions (accès à la culture, aux vacances, aux sports et aux loisirs…), le SPF cherche à réduire l’isolement des personnes, conséquence de la pauvreté, et à rétablir des liens sociaux.

L’accompagnement du Secours populaire français revêt également un volet d’insertion vers l’emploi. Si les fédérations du SPF  ne sont en aucun cas des entreprises d’insertion, leurs activités d’accueil constituent un véritable soutien aux personnes en situation de précarité.
Les bénévoles les conseillent et les orientent vers les structures ressources compétentes (Pôle Emploi, missions locales des jeunes…). Cela peut également aboutir, selon les cas, sur un « coup de pouce » à la recherche d’emploi ou de formations : libre-accès à des postes informatiques, formations en informatique, accompagnement pour les entretiens d’embauche (aide pour les aspects vestimentaires et préparation de l’entretien lui-même), pour la rédaction de CV, mise à disposition de journaux, de matériels pour les apprentis, fourniture de cartes téléphoniques, de titres de transport, de bons essence…
La difficulté, voire l'impossibilité, pour certains jeunes à faibles revenus de trouver un emploi ou une première embauche, faute de moyens de locomotion, constitue une problématique forte. Le SPF favorise éventuellement l’accès au permis de conduire, en mobilisant des partenaires (missions locales, municipalités, auto-écoles associatives…).
Le Secours populaire français facilite aussi l’accès au microcrédit en lien avec des partenaires spécialisés tels que la Caisse des Dépôts et Consignation et des banques : des prêts sont accordés à des personnes à faibles revenus ou victimes d’accident de la vie ayant des difficultés d’accès aux crédits bancaires classiques. Ces prêts favorisent aussi leur retour à l’emploi.

Par ailleurs, le Secours populaire français accueille chaque année de nombreux jeunes condamnés par la justice pour effectuer leur peine de travail d’intérêt général au sein de l’association. Ce temps consacré à s’investir dans les activités de solidarité permet également d’apprendre et de s’enrichir. L’objectif est d’emprunter le meilleur chemin vers l’insertion.

Témoignage

Depuis que je suis au chômage, la difficulté va en grandissant et pourtant je n’ai pas de crédit. Je suis licencié depuis un an et demi et je me sépare de ma femme qui ne supporte plus que je sois à la maison.

Eric