Les Pères Noël verts préparent de bonnes fêtes aux enfants

La crise sociale déclenchée par la pandémie de Covid-19 met à mal les enfants.  C’est pourquoi le Secours populaire a choisi le 20 novembre, jour anniversaire des droits de l’enfant, pour lancer sa campagne des Pères Noël verts. Pour que les enfants profitent de fêtes de fin d’année bienvenues dans ce contexte très grave et que leurs droits soient défendus plus que jamais.

Les bénévoles s'adaptent aux règles sanitaires et font le maximum pour offrir des moments de bonheur aux enfants et à leurs parents frappés par la crise.
Pierre Lemarchand

Sur l’ensemble de la planète, les enfants ont été en partie privés d’école et nombreux sont ceux qui vivent dans des familles qui ont perdu tout ou partie de leurs revenus avec le choc économique provoqué par la pandémie et par les confinements à répétition.

Droit à la sécurité et à l'épanouissement

Le 20 novembre 1989, la plupart des pays du monde signaient la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), au sein des Nations Unies. Le texte  reconnait le droit de chaque enfant à être protégé, à l’éducation, à des conditions de vie matérielle dignes, et à s’épanouir. À travers son article 31, les États « reconnaissent à l’enfant le droit (…) aux loisirs, (…) au jeu et à des activités récréatives propres à son âge et de participer librement à la vie culturelle et artistique. »

Cette année, la crise liée au coronavirus bouleverse la vie de millions d’enfants et de leurs parents. Malgré le confinement qui réduit drastiquement les possibilités de collectes et d’actions de solidarité, les bénévoles du Secours populaire font tout pour que les Pères Noël verts permettent aux familles frappées par la crise de passer des fêtes de fin d’année qui les aideront à reprendre pied.

Les Pères Noël verts répondent toujours présents. Ici, un réveillon avec des enfants réfugiés venant de Syrie et d'Irak. Image d'archive de Noël 2015.

Les Pères Noël verts répondent toujours présents. Ici, un réveillon avec des enfants réfugiés venant de Syrie et d'Irak. Image d'archive de Noël 2015.


Dans les Alpes-Maritimes, les bénévoles se mobilisent pour les enfants des vallées de la Vésubie et de la Roya, sinistrées par la tempête Alex. De même, les 400 mineurs demandeurs d’asile soutenus par la fédération du Rhône bénéficieront de cadeaux. « Ils ont besoin de ces marques d’affection », explique Isabelle Martinelli, qui dirige leur accompagnement scolaire.

Dans la Manche, les 500 petits suivis par le Secours populaire auront un livre déposé au pied du sapin par les Pères Noël verts, en plus des jouets traditionnels. Dans la Seine-et-Marne, les bénévoles confectionnent 20 sacs garnis de gel-douche et de bougies parfumées ; de quoi permettre aux mères de familles de prendre de petits moments de détente sans sortir de chez elles.

« On fait en sorte que toutes les familles que nous accompagnons aient un cadeau au pied du sapin pour chaque enfant et un colis festif pour passer un bon réveillon », résume Pauline de Bortoli, responsable de la campagne des Pères Noël verts en Gironde. « Nous allons organiser, dans le respect des règles sanitaires, la distributions de colis alimentaires avec des produits qui sortent de l’ordinaire parce que c’est important de passer un moment en famille, comme tout le monde, à cette période de l’année », ajoute Régine Barberet, secrétaire générale de la fédération de Savoie du Secours populaire.

Soulager les familles et les enfants

Angélique vit à Millau, dans l’Aveyron. Pour des raisons de santé, elle ne peut plus exercer son métier d’aide-soignante et son mari s’est retrouvé au chômage depuis cet été : « On se fait du mauvais sang. »  L’aide apportée par le Secours populaire tout au long de l’année, et particulièrement en cette période, lui permet de faire face : « Avec le colis spécial Noël, on passe un bon moment en famille. Ce sont des moments qui nous poussent, que l’on n’oublie pas. »

Au-delà des frontières, le Secours populaire déploie aussi son aide auprès des enfants pour les fêtes de fin d’année dans une dizaine de pays, du Salvador à l'Éthiopie, de Djibouti à l’Ukraine. Au terme d’une année particulièrement terrible, le Secours populaire offrira un moment de répit et de joie aux enfants sinistrés de Beyrouth, à travers son partenaire DPNA dont les bénévoles œuvrent sur le terrain.

« Ces moments où la pression se relâche sont primordiaux pour l’équilibre des personnes en précarité. Ils ne sont pas réduits à leur condition sociale et leur vie n’a pas à être marquée en permanence par les privations de toutes sortes », note avec acuité le sociologue Denis Colombi. Pour cela,  la mobilisation la plus large est indispensable. Vous pouvez aider les Pères Noël verts à garnir leurs hottes de milliers de jouets et de livres en faisant un don sur le site de collecte dédié à cette campagne plus utile que jamais. 


Merci aux partenaires des Pères Noël verts

De nombreux partenaires soutiennent les Pères Noël verts cette année. Merci pour leur aide matérielle et financière à : Altrad, Amazon, Carmila, Carrefour, CNP Assurances, Disneyland Paris, Ferrero, GameWard, Icade, Les Mousquetaires, La LNB, Novartis, Orange, PlanetCards, Planète OUI, Ramsay santé, SavoirsPlus, Solimut Mutuelle de France, Thalys, Les Incorruptibles...

Liens

Mots-clés