Des conserves qui font le plein de bonheur pour les enfants

L’opération Boîtes à bonheur organisée dans les magasins Carrefour a permis au Secours populaire français de collecter 727 880 euros afin d’offrir des vacances aux enfants qui en sont privés.

Réunis au siège du Secours populaire, les partenaires de l’opération Boîtes à bonheur ont remis lundi 29 mai la somme record de 727 880 euros afin d’offrir des vacances aux enfants.
Joël Lumien

Réunis au siège du SPF, les partenaires de l’action solidaire Boîtes à bonheur, l’enseigne Carrefour et 14 professionnels de la conserve, ont remis lundi 29 mai un chèque de 727 880 euros correspondant au montant total recueilli lors de l’opération 2017. Cette collecte, le meilleur résultat depuis douze ans, permettra d’offrir des vacances aux enfants des familles accueillies par le SPF.

Boîtes à bonheur

Chaque partenaire a reversé 7 % du montant des ventes de ses conserves – rebaptisées pour l’occasion boîtes à bonheur – réalisées en janvier-février 2017 dans les magasins Carrefour. Son directeur exécutif, Noël Prioux, a salué l’implication de ses équipes et de ses clients. Ont participé à l’opération et ont donné un chèque correspondant au montant de leur contribution les marques Saupiquet, Larnaudie, La Belle Chaurienne, Le Cabanon, Petit Navire, Cassegrain, Raynal et Roquelaure, Connétable, Hénaff, Géant Vert, William Saurin, Produits carrefour, Bories et D’aucy.

« Les vacances, cela change la vie »

« Nous participons ensemble à un grand moment de solidarité », a souligné Julien Lauprêtre, le président du SPF, qui a rappelé qu’un enfant sur trois ne part pas en vacances. « Nous souhaitons réparer cette injustice criante en permettant à des enfants de partir toute l’année et bien sûr l’été et après le 15 août lors de la Journée des oubliés des vacances. Car c’est vérifié : les vacances, cela change la vie ! »

 

 Affiche de l'opération Boîtes à bonheur

Affiche de l'opération Boîtes à bonheur

Depuis 2006, cette opération a permis à 90 000 enfants de goûter aux joies du départ (4,5 millions d’euros ont été collectés en douze ans). Des actions concrètes – comme le départ à Tarnos (Landes) le 24 mai, lancement de la campagne vacances de l’été 2017 – qui illustrent bien la maxime de l’écrivain Henri Barbusse : « La solidarité, ce n’est pas des mots, mais des actes. »

Liens