Au Secours populaire, "la culture, ça change la vie !"

Le 8 mai 1945 est une date historique car elle symbolise la fin de la Seconde Guerre Mondiale en Europe. Cette année marque également la naissance du Secours Populaire Français ayant pour objectif d’aider les personnes victimes de guerre. Au fil des années son rôle s’est étendu à l’aide aux populations vulnérables et en situation de précarité en France et dans le monde. Cela passe par des distributions alimentaires, des actions solidaires mais également par la facilitation de l’accès à l’éducation et à la culture.

  • Mis à jour le :
Au SPF de Bonneuil-sur-Marne (94), en février 2020.
SPF Val de Marne

Favoriser l’accès à la culture se fait par différentes actions notamment par le biais de l’accompagnement éducatif et scolaire, par l’organisation de sorties culturelles mais également en favorisant l’accès aux loisirs. L’accès à ces domaines est très important, puisqu’en effet ils permettent du lutter contre l’exclusion sociale des personnes vulnérables en créant du lien social ainsi qu’en favorisant leur émancipation.

Depuis plusieurs années, le Secours Populaire Français favorise l’accès à l’éducation et à la culture en mettant en place diverses activités pour aider les personnes en situation de précarité. Par exemple, un accompagnement éducatif et scolaire est mis en place tant pour les enfants que pour les adultes afin de lutter contre l’analphabétisme et l’illettrisme, mais aussi contre l’isolement, grâce à l’expérience des bénévoles et à des professionnels. D’autres initiatives sont également prises pour faciliter l’accès à la culture en organisant des sorties dans des musées, en assistant à des concerts, ou encore à des évènements sportifs.

Aujourd’hui du fait du contexte sanitaire actuel, tout le pays se retrouve à l’arrêt. Ainsi, les musées, les bibliothèques, les cinémas mais surtout les écoles sont totalement fermés. Afin de ne pas laisser les enfants sans avoir cours, les professeurs peuvent passer par des plateformes éducatives sur Internet. Cependant, cela peut représenter un frein dans les familles les plus précaires, et donc être vecteur d’inégalités. Beaucoup de parents ne peuvent pas assurer l’aide aux devoirs par manque de matériels ou encore du fait de la barrière du langage par exemple.

Pour pallier les difficultés de la situation actuelle, et malgré les possibilités limitées, le SPF continue à venir en aide aux personnes dans le besoin. Ainsi la fédération départementale de Seine-Saint-Denis (93) continue ses actions d’accompagnement éducatif et de soutien scolaire en particulier pour les familles logées dans des hôtels sociaux pour qui les conditions d’apprentissage sont plus complexes. Effectivement, n’ayant pas accès aux ordinateurs et à Internet, les enfants ne peuvent donc pas étudier de manière optimale. Ainsi, les bénévoles de la fédération du 93 sont sollicités dans la réparation d’ordinateurs afin qu’ils soient distribués à ces familles. De plus, l’aide aux devoirs peut être également maintenue avec l’aide de certains enseignants. Ces activités peuvent se dérouler en physique, pour ceux qui ont la possibilité de se déplacer, mais également par le biais de communication téléphonique.

L’objectif est de poursuivre les actions de soutien aux familles en accompagnant les enfants dans leur parcours scolaire et ce, même en période de confinement. Les bénévoles permettent de donner l’envie d’apprendre aux enfants en partageant leurs connaissances et leur passion. Ainsi grâce à cela, un lien social solide se crée entre les personnes accompagnées et les équipes SPF en ces temps difficiles.

Mots-clés