Journée de mobilisation pour le Don'actions à Nîmes [Archivé]

Le 10 mars, le SPF du Gard organisait une initiative de grande ampleur en faveur du Don’actions. Une quinzaine de bénévoles ont diffusé des tickets au marché Jean-Jaurès de Nîmes et auprès de la clientèle d'un buraliste, partenaire du SPF, qui participait également à l’opération.

Depuis trois ans, le tabac-presse Pantel et fils, au centre de Nîmes, accueille les bénévoles qui diffusent des tickets pour le Don'actions auprès de la clientèle.
Jean-Marie Rayapen

Le centre ville de Nîmes a été le théâtre d'une forte mobilisation en faveur du Don’actions. Le 10 mars, Myriam et son équipe de bénévoles, habillés aux couleurs de l’association, ont tenu un stand sur le marché Jean-Jaurès, où ils ont fait appel à la générosité du public pour qu’il soutienne le Secours populaire du Gard. « Cette collecte nationale qui existe depuis 1998 est importante pour le SPF, elle permet de financer des projets concrets. L’édition 2017 va par exemple nous donner les moyens de finaliser les travaux de mise aux normes électriques de notre local de distribution alimentaire. Pour agir auprès des personnes en difficulté nous avons besoin de moyens. Le Don’actions est essentiel pour nous », souligne Florence Luzière, la secrétaire générale de la fédération. Comme elle, les bénévoles sont convaincus de la nécessité de cette campagne.

Partenariat solidaire avec les buralistes

Soutenu nationalement depuis 2014 par la Confédération des buralistes, le SPF du Gard a lié des liens avec Éric Pantel, le gérant du tabac Presse Pantel et fils, qui depuis trois ans accueille les bénévoles dans sa boutique pendant le Don'actions. Avec son équipe, il se fait le relais de cette campagne et invite ses clients à prendre des tickets. En 2016, grâce au réseau des buralistes du Gard, 80 carnets ont été diffusés. Venu encourager le Secours populaire, le président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon, qui exerce lui-même dans ce département, a souhaité remercier son réseau et les bénévoles de l’association. « Il y a 25 000 buralistes en France qui reçoivent 10 millions de clients par jour. Avec les membres de ce formidable réseau nous avons décidé de nous mettre au service de la solidarité. Notre objectif est d’apporter notre soutien au Secours populaire français pour que le monde soit moins triste. Aider le SPF, c’est aider ceux qui sont dans le besoin. C’est pourquoi, j’invite le maximum de buralistes à participer à cette opération », explique-t-il.

En une matinée, grâce à l’énergie des bénévoles et à l’investissement des buralistes,  446 euros ont pu être collectés à travers la diffusion des tickets-dons au sein du tabac-presse. De quoi financer une partie des travaux de réhabilitation des locaux du SPF.