En été, le livre solidaire parcourt les rues du monde [Archivé]

Rue du monde propose douze livres pour la jeunesse afin de célébrer le 13e Été des bouquins solidaires, en partenariat avec le Secours populaire français. Entretien avec Alain Serres, le directeur de la maison d'éditions.

Les enfants participant à la Journée des oubliés des vacances à Ouistreham en 2014 ont pu rapporter chez eux un livre offert par Rue du monde.
SPF

En quoi consiste le partenariat avec le Secours populaire ?

Alain Serres : Chaque année, dès le début de l’été, nous plaçons de nouveaux livres en librairie. Pour chaque achat de deux livres de Rue du monde, un troisième est offert au Secours populaire. Ces livres sont ensuite offerts aux enfants, lors de la Journée des oubliés des vacances. En treize ans, ce sont ainsi 140 000 livres que les gamins ont eu le bonheur d’apporter chez eux, après une journée à la mer.

Treize années d’un partenariat qui dure ; quels en sont les ingrédients ?

A. S. : Rue du monde est une petite maison d’édition. Nous publions trente livres par an, une petite goutte d’eau dans le flux des 10 000 livres pour la jeunesse. Mais cette goutte rejoint tous les ruisseaux qui convergent et forgent la solidarité. Notre démarche entrait et continue d’entrer en cohérence avec celle du Secours populaire. Le Secours populaire, outre le fait qu’il agit pour satisfaire, chez les personnes en difficulté, les besoins de base (nourriture, vêtements), porte ses efforts vers l’accès aux vacances et à la culture, qui apparaissent souvent superflues.

En quoi le livre est-il important dans nos vies, et principalement chez les enfants ?

A. S. : Dans les familles défavorisées, on trouve rarement des livres. Le mot même est souvent ignoré ; on lui substitue celui de journal, de manuel, en référence à l’école. Un livre qui entre dans un foyer c’est du plaisir, une ouverture au monde, un partage de cultures.

Quels livres participent cette année à ce 13e Été des bouquins solidaires ?

A. S. : Nous avons édité douze livres de la nouvelle collection en poche, Papagayo (perroquet en espagnol). Des ouvrages vendus 7,80 euros. Chaque livre contient un conte ainsi qu'un dossier documentaire pour découvrir un pays, des images. Papagayo est une invitation au voyage dans douze pays, dont quatre nouveaux : le Brésil, l’Iran, la Syrie et l’Inde. Pour chaque titre, Papagayo, dessiné par Lucile Placin, anime le conte et le dossier, donne envie d’ouvrir ses ailes pour aller plus loin.

Propos recueillis par Christian Kazandjian

En savoir plus: http://www.rue-des-livres.com/editeurs/654/rue_du_monde.html

 

En images

Mots-clés