La haine ne passera pas [Archivé]

Déclaration de Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français, en réaction à la décision du maire d'Hayange d'expulser le comité local du SPF.

  • Mis à jour le :
Réaction de Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français, sur RMC/ BFM.
Tous droits réservés

Honte au maire d'Hayange qui a décidé d'expulser le Secours populaire français. Jamais un élu de la République n'avait pris une telle décision.

Nos amis d’Hayange et de Moselle nous informent que, ce matin, ils ont refusé de remettre les clefs du local à l’huissier en présence de très nombreuses personnes, notamment de familles aidées par le Comité du SPF.

C'est un crime contre la solidarité : que vont devenir les 770 personnes aidées et accueillies par le Secours populaire dans cette commune ? Des dizaines de familles monoparentales, des enfants, des personnes âgées, victimes de la pauvreté et de l'exclusion et parmi elles, plusieurs familles de réfugiés-migrants chassés de leur pays par la guerre et la misère.

N'acceptons pas cette mesure scélérate.

Le Secours populaire francais doit pouvoir continuer, à Hayange comme partout ailleurs, d'aider en toute indépendance toute personne qui a besoin d'aide, d'accueil, d'écoute, d'une solidarité au quotidien.
La haine ne passera pas.

Déclaration du Secours populaire français

 

Vous souhaitez réagir?

Faites part de votre sentiment au maire d'Hayange. Adressez-lui un message à mairie@ville-hayange.fr et une copie à messages@secourspopulaire.fr 

 

Liens

Fichiers

Mots-clés