L’histoire de Copain du monde

Depuis sa création en 1992, le mouvement d’enfants Copain du monde ne cesse de grandir. Aujourd’hui, des clubs sont créés même en Afrique et en Amérique.

20140224 - Des copains du monde de Seine-Saint-Denis rencontrent Julien Lauprêtre Des copains du monde de Seine-Saint-Denis rencontrent Julien Lauprêtre, le président du Secours populaire français, le 24 février 2014.
© Jean-François Leray

Suite à la ratification de la Convention internationale des droits de l’enfant, le Secours populaire français crée, en 1992, « Copain du monde » pour sensibiliser les enfants à leurs droits et en faire des citoyens de demain. Une cérémonie officielle a lieu le 30 mai 1992, au Cirque d’hiver, à Paris : 1 500 enfants sont présents.

En quelques années, le mouvement prend de l’ampleur. En 1994, on compte 3 000 enfants dans 59 départements français. Cela s’explique notamment par l’écho que trouve le Secours populaire (agréé complémentaire de l’enseignement public en 2000) dans les écoles. Partout en France, les initiatives solidaires des enfants copain du Monde se multiplient : visites dans les maisons de retraite ou dans les hôpitaux, collectes pour les personnes démunies… En 2000, le Secours populaire lance une grande opération pour lutter contre le sida : les enfants copain du Monde collectent des dons par la vente de bracelets brésiliens. 

Les enfants copain du Monde, des porte-paroles écoutés

Peu à peu, les enfants copain du Monde prennent part à l’organisation du Secours populaire. Ils sont invités au congrès de l’association en 2007. En 2009, ils présentent un rapport au congrès et une commission nationale des enfants copain du Monde est constituée. Ils formulent des propositions et participent à la vie de l’association. Depuis, les enfants sont invités tous les deux ans à participer aux congrès départementaux et au congrès national du Secours populaire. Les enfants y apportent leurs expériences, leurs observations et leurs propositions. Il est important, en effet, qu’ils contribuent aux débats qui se déroulent dans les ateliers de réflexion et à leur restitution. Pour cela, chaque enfant délégué de copain du Monde est préparé et accompagné par un adulte du Secours populaire. Celui-ci lui donne tous les repères nécessaires, demeure à ses côtés pendant le congrès et reste attentif à lui après sa clôture. Ce parrainage a été mis en place dès 2013, à Clermont-Ferrand.

Les enfants copain du Monde sont également écoutés des représentants français et européens : en 2007, ils remettent des propositions au Président du Sénat et au Défenseur des droits des enfants. En 2010, ils sont reçus à Strasbourg par des élus européens.

Des copains du monde de tous les pays

Les enfants copain du Monde se montrent solidaires des enfants des autres pays. Ainsi en 2010, suite au séisme en Haïti, ils collectent 57.000€ pour la reconstruction d’écoles. Peu à peu, des clubs copain du Monde se forment en Côte d’Ivoire, au Maroc, au Salvador… Des correspondances s’installent entre les enfants du monde entier.

Depuis 2008, le Village d’enfants copain du Monde à Gravelines (Nord), accueille des enfants français et des enfants venus de pays où le SPF agit pour la solidarité qui se retrouvent le temps de vacances pour partager des moments forts d’échanges et participer à des projets solidaires. Depuis 2013, d’autres villages d’enfants copain du Monde se sont créés. En 2015, 21 villages ont ainsi été organisés en France.