1992-2017, copain du Monde, 25 ans et la vie devant soi

L'épopée des enfants du secours populaire pour la solidarité. Copain du monde reflète depuis un quart de siècle le projet audacieux d'enfants engagés au  cœur de la cité qui grandissent en faisant grandir la solidarité.

090211_carnaval_de_tours_spf_22.jpg « L'avenir dépend de nous ». Les enfants font l'apprentissage de leurs droits et les revendiquent publiquement.
© SPF

« Nos enfants sont encore aux tout premiers chapitres d’une longue et fabuleuse épopée, dont ils seront, non pas les rouages muets, mais au contraire les inévitables auteurs. » Ces mots de la metteur en scène de théâtre Ariane Mnouchkine résonnent avec l’ardent projet qui depuis 25 ans anime le mouvement d’enfants du Secours populaire français. Cette année anniversaire de Copain du monde invite à projeter le regard sur cette histoire de tendresse et d’amitié qui lie le SPF aux enfants.

2017_06_10_cdm_350.jpg

Accueil des orphelins de déportés pendant la Seconde Guerre mondiale, séjours pour les enfants  exilés de l’Allemagne nazie et de l’Espagne franquiste, Journées des oubliés des vacances, Pères Noël verts à partir de 1976… ces actes racontent un engagement originel qui explique la genèse et l’essor de Copain du monde. Son ambition de donner aux enfants le goût d'agir pour la solidarité en fait un mouvement unique en son genre dans le champ associatif de la solidarité.

dsc_0687.jpg

La Convention internationale des droits de l’enfant (Cide), adoptée par les Nations unies le 20 novembre 1989 1, a dès lors joué comme un catalyseur à l’origine du mouvement 2 inauguré au Cirque d’Hiver, à Paris, en 1992. « En créant Copain du monde, le SPF s'est saisi de la Convention internationale des droits de l’enfant mais avec la volonté de se donner les moyens pour que ce texte ne reste pas lettre morte », rappelle Julien Lauprêtre, le président du Secours populaire.

À l’enfant doit être garanti « le droit d’exprimer ses vues (…) et de faire connaître ses idées… » (article 12 de la Cide). Les copains du monde auront donc voix au chapitre et la capacité d’agir au cœur de la cité. Dès lors, quel meilleur levier que l’exercice de la solidarité, l’implication dans la vie de l’association 3, la participation à ses initiatives, à ses congrès et, fait inédit, le pouvoir d’être élu dans ses instances 4 ? Copain du monde est ainsi dès ses débuts le champ de toutes les audaces.

1992_paris_cirque_dhi_-006.jpg

Au sein des clubs qui, un an à peine après la naissance du mouvement, ont déjà essaimé dans 50 fédérations, des bénévoles, forts de l’agrément d’éducation populaire 5 reçu par l’association en 1983, donnent aux enfants la conviction qu’ils  peuvent œuvrer pour le bien commun. De collectes pour les écoliers haïtiens ou les orphelins d’Afrique en visites de maison de retraites, ils tracent leur sillon et exercent leur « droit d’exprimer librement (leur) opinion sur toute question (les) intéressant »(art. 13 de la Cide).

1979_annee_international_de_lenfance_.jpeg

Dès 1994, elle encourage ainsi les dizaines de milliers d'enfants dans et autour du mouvement à s’inscrire dans sa vaste initiative nationale « Compte sur tes dix droits », destinée à rappeler à l’opinion publique l’urgence d’agir pour faire respecter la Cide, en France et dans le monde. Le mouvement s'est depuis longtemps affranchi des frontières. Il les repousse encore avec les chasses aux œufs de Pâques. Nées en 1993 dans la fédération du Finistère avant de devenir une campagne nationale de collecte, incontournable pour la solidarité internationale, elles font la part belle aux copains du monde qui y déploient énergie et inventivité.

5eme_anniversaire_de_la_convention_des_droits_de_lenfant_luc_stemmelin.jpeg

Plus le mouvement grandit, plus les frontières lui paraissent étroites. En 1995 naît alors dans le Puy-de-Dôme « une colonie des copains du monde » 6, à l'initiative de la Fédération du Nord et du Puy-de-Dôme, préfiguration des Villages Copain du monde où, depuis, des milliers d’enfants d’une centaine de nationalités se retrouvent en France et à l'étranger, partageant sous le même ciel, jeux, rêves, apprentissage de leurs droits. Ils repartent dans leur pays avec le désir de continuer à faire  vivre ces liens et agir chez eux pour le bien commun 5.

091120_cdm_paris_sorbonne_photo_spf-j_lumien_39.jpg

« Les enfants apprennent ici à se rapprocher plutôt qu’à se fuir, à s’aimer plutôt qu’à se haïr », affirme Julien Lauprêtre. « Dans ces Villages, la mondialisation de la solidarité est à l’œuvre. Ils sont un contrepoids aux crispations identitaires, résume Thierry Robert, secrétaire national chargé du mouvement de 1992 à 1995. C'est grâce aux enfants que nous gagnerons le pari de la tolérance. » Une ambition à la mesure de l'énergie de ces milliers de copains du monde qui ont appris combien la solidarité, en actes, les aide à grandir en citoyens conscients de la beauté de l'œuvre à accomplir.

Hayet Kechit

1979_annee_int_de_l_enfant.jpg

 

NOTES

1. Signée par la France le 26 janvier 1990

2. Voté à l’unanimité au Congrès de Montpellier du SPF, en 1991

3. Art.1-b des statuts du SPF : « Ils (les adhérents aux présents statuts) rassemblent en leur sein des personnes de bonne volonté, enfants, jeunes et adultes, de toutes conditions, (...) en veillant à développer avec elles la solidarité et toutes les qualités humaines qui y sont liées. »

4. Les copains du monde sont encouragés à se présenter aux élections des instances du SPF depuis 2009, comme le prévoyaient déjà les statuts de l'association.

5. L’agrément « complémentaire de l’enseignement public »sera obtenu en 2010.

6. Les Villages Copain du monde doivent leur essor à la détermination de Julien Lauprêtre, de Gilbert Avril, ancien secrétaire général de la fédération du Nord décédé en 2014, et de Jean-Louis Callens, secrétaire général du SPF.

 

Bibliographie

.« De l’innocence à la co-construction ou l’enfant auteur et acteur de la solidarité », mémoire de Farida Benchaa (membre du bureau national du SPF), Université de Strasbourg.

.Centre de documentation du SPF

1992_lancement_copains_du_monde_copains_monde003.jpg