En action pour le Liban

Les jeunes de copain du Monde se mobilisent depuis le début du mois d’août pour apporter de l’aide au Liban, après la terrible explosion qui a détruit une partie du port de Beyrouth, le 4 août dernier.

cdm_marseille_-_liban.jpg Les copains et les copines du Monde de Marseille comptent les dons collectés sur le Vieux-Port.
© spf 13

Nesrine et Maya, 13 ans chacune, vivent à Marseille. Au sein d’une équipe d’une dizaine de Copains et Copines du monde, elles ont collecté entre le Vieux-Port et la Cannebière. « En voyant la catastrophe, nous étions motivés pour faire un geste qui montre aux Libanais qu’ils n’allaient pas devoir surmonter cela seuls. Nous voulions aussi montrer l’exemple aux Copains du monde les plus jeunes, qui se sont joints à nous », confie Maya, qui habite le quartier populaire de Belsunce.

L’équipe a collecté 445 euros, en plein mois d’août. « Quand je collectais, je pensais tout le temps aux enfants de Beyrouth », dit Nesrine. Pour sa part, Maya ajoute : « C’est un bon début, j’espère que cela ne va pas s’arrêter là. »

Visiblement, les Copains du monde ont décidé de poursuivre. Pendant le village Copain du monde de Meyras, en Ardèche, les adolescents ont collecté 400 euros sur le marché à côté de leur centre de vacances. De retour en Savoie, ils ont continué. « Ils continuent d’agir pour aider les petits libanais », remarque Régine Barberet, secrétaire générale de la fédération de Savoie du Secours populaire.

En plus des collectes, les Copains du monde du Loiret et de l'Indre-et-Loire ont envoyé des messages de solidarité, d’encouragement, via la messagerie Whatsapp : « Petit à petit, tout va s’arranger. » « Gardez le sourire, je vous embrasse très très fort. » « Nous sommes là pour vous aider et vous donner de l’amour. » Des mots qui font chaud au cœur dans les moments terribles que vivent les enfants de Beyrouth.