Découvrir les droits de l'enfant tout en s'amusant

Une fois par mois, le club copain du Monde de Fenouillet (Haute-Garonne) anime un atelier solidaire. Le 21 janvier dernier il présentait son maxi jeu, l’Oie des droits.

20170201-fenouillet.jpg A Fenouillet, les copains du Monde jouent pour les droits de l'enfant.
© Joël Lumien

Thomas, Tosca, Clémence, Ismam et leurs camarades copains du monde ont répondu présents pour animer un atelier solidaire, le 21 janvier 2017. Avec leur maxi jeu « l’Oie des droits », inspiré du traditionnel jeu de l’oie, ils ont invité les joueurs à lancer un dé en mousse et à avancer sur des cases. Chacune, mettant en avant un droit de l’enfant. Durant toute l’après-midi, ils se sont relayés pour expliquer les règles du jeu et parler de Copain du monde. Les  joueurs ont découvert que dans certains pays les enfants travaillent pour nourrir leur famille et qu’ils ne peuvent pas toujours aller à l’école. Ils ont aussi appris que l’accès à l’eau et aux soins n’est pas garanti partout. C’est d’ailleurs pour ça que Thomas, âgé de 15 ans, est copain du Monde depuis sept ans. Il nous explique les raisons de son engagement « Agir pour que les enfants vivent dans de meilleures conditions c’est important. En agissant avec le club, j’ai vraiment le sentiment d’être utile. A Noël on a collecté des jouets, on aide aussi régulièrement des enfants d’une école à Madagascar. Toutes ces actions ont un point commun, la défense des droits des enfants ».

En fin de journée, le bilan est satisfaisant, tous ont joué au maxi jeu, « l’Oie des droits ». Amusement et action citoyenne se sont bien accordés. Les uns et les autres se donnent rendez-vous fin février pour un nouvel atelier solidaire.