Chasses aux œufs, le bonheur est dans les parcs [Archivé]

À Pâques, aux quatre coins de la France, les chasses aux œufs du Secours populaire réunissent des milliers de familles dans les lieux publics. Fête, joie des enfants et des gourmands sont au cœur de cette incontournable manifestation qui permet d'apporter des fonds pour les actions solidaires à l'étranger. Reportage dimanche 16 avril au parc André Citroën, où la gaieté fut au rendez-vous.

Dimanche 16 avril, à la Chasse aux œufs organisée par la fédération de Paris dans le parc André Citroën.
Arthur Arzoyan

À l’orée du parc André Citroën dans le 15e arrondissement de Paris, les éclats de rire des enfants et l’écho d’une musique hip hop orientent les pas du visiteur. La chasse aux œufs du Secours populaire de Paris bat son plein en ce dimanche 16 avril, jour de Pâques. De la vaste pelouse à l’esplanade, les quelque 200 bénévoles au gilet jaune ont investi le cœur de ce parc en bordure de Seine, où les stands s’offrent comme autant d’escales joyeuses aux petits chasseurs. Hanaé, sept ans, et Marjane, 11 ans, brandissent avec fierté leur permis de chasse. Les deux amies, dont le regard s'anime sous leur maquillage doré réalisé dans l'un des ateliers, ont aimé « danser,  jouer au foot, mais surtout trouver les œufs ! »

Des enfants heureux

« Ils sont très excités et enthousiastes, ils ont envie de goûter et de toucher à tout », témoigne Daphné, bénévole de 19 ans, pour qui cette chasse aux œufs est une première. Derrière le même stand du chamboule-tout, René, bénévole depuis 1981, renchérit : « L’objectif est de rendre les enfants heureux, tout en collectant des fonds pour la solidarité internationale. Nous sommes contents qu’ils soient venus en si grand nombre. »

Au stand dédié à Copain du monde, le mouvement d’enfants du Secours populaire, s’affaire Dorine, bénévole de 19 ans : « Ici, nous leur posons des questions sur leurs droits. Et on se rend compte que beaucoup ignorent qu'ils ne sont pas toujours respectés. Même s’ils sont très pris par le jeu et la fête, les plus grands réagissent, expriment de la surprise, réfléchissent. »

Aux quatre coins de la France

Un groupe de bénévoles s’avance joyeusement sur la pelouse à l’ombre du ballon géant qui trône sur le parc. Les mines réjouies de Sarah, Kadija et Rémi traduisent un plaisir au moins égal à celui des participants : « Les enfants sont contents, leurs parents aussi, nous le sommes aussi. Peu importe que le soleil joue à cache cache, la journée est pour nous réussie ! », lance Sarah. Cela tombe bien car la fête continue le lendemain, lundi de Pâques, au même endroit comme dans des centaines d’autres parcs aux quatre coins de la France.

Les quelque 400 chasses aux œufs organisées chaque année par le Secours populaire lors de la période de Pâques apportent à l’association des fonds précieux lui permettant de donner du souffle à ses actions dans le monde.

En 2015, 185 actions et programmes de développement ont été menés avec 152 partenaires locaux de 57 pays en faveur de 452 820 personnes.

En images