Bilan d’activité 2017

La solidarité en action
Logo du Secours populaire français

Édito

Photo de Julien Lauprêtre
Julien Lauprêtre Président du Secours populaire français &
Grand officier de la Légion d’honneur

La pauvreté s’enracine mais le Secours populaire n’a de cesse de venir en aide aux plus démunis.

La pauvreté s’enracine. Le constat est sans appel. Plus d’un tiers des Français ont ainsi déjà fait l’expérience de la pauvreté, 19 % vivent à découvert. Le loyer ou les soins médicaux sont de plus en plus difficiles à payer pour les plus modestes. Sans compter les dépenses pour les loisirs, la culture ou les vacances, qui sont sacrifiées. Cette terrible réalité, les plus de 80 000 bénévoles du Secours populaire la vivent quotidiennement. De plus en plus de personnes poussent les portes de nos permanences d’accueil et relais-santé. Dans certains départements, on observe une augmentation des demandes d’aide allant jusqu’à 50 %. Cette vague de la misère frappe aussi au-delà de nos frontières. Famine en Afrique, séismes au Mexique, ouragans aux Antilles, crise des migrants-réfugiés…

Le Secours populaire a répondu présent à ces catastrophes avec son vaste réseau d’associations partenaires dans le monde. Mais alors que faire face à tant de souffrance ? Baisser les bras  ? Sûrement pas !

Chaque jour, les bénévoles redoublent d’effort pour venir en aide aux plus démunis. Aide alimentaire, vestimentaire, accès aux soins, aux droits, au logement, à l’éducation, au sport, aux vacances, à la culture, aux loisirs… Cette année, plus de trois millions de personnes ont été soutenues par le Secours populaire, en France et dans le monde.

« Le Secours populaire fait le pari que la lutte contre la pauvreté n’est pas vaine »

Aussi, nous travaillons à semer le bon grain de la solidarité, avec notre mouvement « copain du Monde », au sein duquel les enfants apprennent à s’aimer plutôt qu’à se haïr, à se rencontrer plutôt qu’à se fuir. En 2017, 29 villages « copain du Monde » ont été organisés, où des enfants de 34 pays se sont retrouvés pour construire des projets solidaires. Le Secours populaire fait le pari que la lutte contre la pauvreté n’est pas vaine, et que si nos actions ne règlent pas tout, elles contribuent à jeter les bases d’un monde plus juste. Nous constatons une nouvelle « Résistance », avec l’appui de toutes les bonnes volontés, de toutes origines, conditions, opinions ou religions, qui, main dans la main, œuvrent à toujours plus de solidarité.