Venir en aide aux migrants-réfugiés

Le Secours populaire agit depuis toujours auprès des millions de personnes qui fuient la faim, les catastrophes, les conflits armés, les persécutions. Depuis 2015, le Secours populaire amplifie ses actions pour soulager les souffrances des migrants-réfugiés.

  • Mis à jour le :
A Montmorency, les bénévoles distribuent une aide alimentaire d'urgence aux réfugiés.
Joël Lumien

En bref

Pays :
  • France
Date projet :

Faire face à une crise humanitaire

L’aide aux migrants et aux réfugiés n’est pas une nouveauté au Secours populaire. Déjà, dans les années 70, l’association avait soutenu les réfugiés chiliens et espagnols qui fuyaient les dictatures de leur pays. Aujourd’hui, nous faisons face à une nouvelle crise humanitaire. Pour fuir les conflits armés, la répression ou la misère, des milliers de personnes franchissent la Méditerranée au péril de leur vie. Le nombre de réfugiés accueillis en France a augmenté de 30% en 2015. Pour soulager le malheur de ces personnes pour qui la vie est à réinventer, le Secours populaire intensifie ses actions de solidarité.

Offrir des premières aides d’urgence

En France, l’accompagnement des migrants-réfugiés s’effectue principalement dans les 1256 permanences d’accueil réparties sur tout le territoire. Les bénévoles vont également au-devant d’eux, dans les camps, comme à Calais et Grande-Synthe, dans les squats, notamment à Paris et à Lyon, mais aussi via les maraudes auprès des sans-abri.

Les bénévoles apportent écoute, réconfort et soutien moral. Ils distribuent des premières aides d’urgence : colis alimentaires et vestimentaires, tentes, couvertures, sacs de couchage, hébergement d’urgence, kits d’hygiène, titres de transport, cartes téléphoniques prépayées, mise à disposition d’Internet, etc.

Accompagner dans la durée

Au-delà de la première urgence, le SPF les accompagne dans la durée. Les bénévoles les informent sur leurs droits et les orientent dans leurs démarches de demande d’asile ou de titre de séjour. Le SPF participe également aux frais qu’engendrent de telles démarches : timbres fiscaux,  billets de train pour se rendre à l’OFPRA à Paris, etc. Les migrants-réfugiés accèdent difficilement à leurs droits sociaux et aux soins. Dans les permanences d’accueil du SPF, ils reçoivent des conseils juridiques et sont orientés vers les organismes sanitaires et sociaux appropriés. Des consultations médicales et des actions de dépistage de maladies telles que la tuberculose sont parfois organisées en lien avec les Médecins du Secours populaire.

Des ateliers d’alphabétisation et d’aide aux devoirs sont proposés aux familles dans un souci d’intégration. Des kits scolaires sont remis aux enfants qui peuvent ainsi se rendre à l’école dans de bonnes conditions. 

Pour s'évader des problèmes du quotidien, les bénévoles les encouragent à prendre part à des sorties culturelles, à accéder aux vacances ou à pratiquer un sport : paiement de licences et d’équipements sportifs pour les enfants, mise à disposition de places de spectacle, organisation de séjours de vacances, etc.  

Localisation

Mots-clés