Solidarité pour l'Iran et l'Irak après le séisme

Après le tremblement de terre meurtrier qui a dévasté le 12 novembre une partie de la région frontalière entre l'Iran et l'Irak, le Secours populaire français a débloqué un fonds de 40 000 euros et lance un appel à la solidarité pour porter secours aux victimes qui, à l'orée de l'hiver, sont livrées au froid et à la faim.

  • Mis à jour le :
Un homme et un enfant devant un immeuble détruit par le séisme dans la ville de Darbandikhan, près de la ville de Sulaimaniyah, dans le Kurdistan irakien.
Reuters

Des centaines de morts, près de 7 000 blessés à ce jour, des familles sans toit qui errent dans des rues éventrées, des hôpitaux détruits, d'autres submergés par l'afflux des victimes... Le séisme d’une extrême violence qui a dévasté le 12 novembre la région montagneuse située à la frontière entre l’Irak et l’Iran plonge des dizaines de milliers de personnes dans la détresse.

Le bilan ne cesse de s’alourdir et ajoute à la douleur de populations déjà meurtries par les conflits et la misère, particulièrement dans la province de Kermanshah en Iran – la plus pauvre du pays et majoritairement peuplée de Kurdes –, qui a payé le plus lourd tribut à la catastrophe.

Le Secours populaire  français et ses partenaires locaux (l’association Yari en Iran et l’association non confessionnelle Iraqi-Al Amal en Irak) sont déjà à l’œuvre (notamment par des collectes de vêtements chauds) pour porter secours aux victimes.  Les besoins immédiats (eau potable, vivres, tentes) sont immenses... « Dans le Kurdistan irakien, sept à huit villages ont été durement frappés et trois d'entre eux complètement dévastés, souligne Ismaïl Hassouneh, secrétaire national au Secours populaire. Notre priorité est d'apporter une aide de première nécessité, vitale pour les nombreuses personnes sans abri et, à plus long terme, en lien avec notre partenaire Iraqi Al Amal, de mettre en place un programme de réhabilitation de leurs maisons. » 

 

 

Le SPF, qui a tissé depuis plusieurs décennies des liens profonds et durables avec les deux pays, lance un appel à la solidarité pour apporter aide d’urgence (eau, couvertures, tentes, produits d’hygiène) et soutien moral à des familles qui, des deux côtés de la frontière, sont aujourd'hui livrées au froid et à la faim.

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.