Pauvreté-Précarité

La pauvreté s’enracine en France. Parce que la pauvreté et l’exclusion abîment les êtres, le Secours populaire alerte sur la montée de la misère et multiplie les initiatives pour venir en aide aux personnes confrontées à ces situations de détresse.

Déjeuner sur la Seine organisé le 31 décembre 2016 par la fédération des Yvelines lors de l'édition 2017 des Pères Noël verts.
Céline Scaringi

La pauvreté gagne du terrain en France

Capture écran mini site bilan d'activités 2016Aujourd’hui, on compte près de neuf millions de pauvres en France. C’est un million de plus qu’il y a dix ans. En l’espace d’un an, les demandes d’aide auprès de nos permanences ont explosé. Les bénévoles font face à une augmentation soudaine allant de 15 à 50 % dans certains départements. La situation se détériore pour les travailleurs précaires, les personnes en fin de droit, les jeunes, les personnes âgées, celles déboutées du droit d’asile... Au total, en 2016, le Secours populaire a aidé plus de 2,9 millions de personnes, soit près d’un million de personnes de plus qu’il y a dix ans.

La peur du lendemain : le sondage Ipsos-SPF 2017

Le sondage Ipsos-SPF 2017 vient corroborer la réalité constatée au quotidien dans nos permanences d’accueil. En 2017, plus d’un tiers des Français (37 %) a déjà vécu une situation de pauvreté. Plus d’un Français sur cinq ne parvient pas à équilibrer son budget à la fin du mois. 23 % des Français rencontrent des difficultés à faire trois repas par jour. Les Français les plus fragiles sacrifient alors les vacances, les sorties tandis que prendre soin de leur santé et se maintenir dans un logement posent des difficultés. Les conditions de vie des seniors se détériorent. En 2017, près de la moitié des seniors redoutent de connaître la pauvreté et ne parviennent pas à équilibrer leur budget.

Une action renforcée à la rentrée

Nos 80 000 bénévoles se mobilisent, toute l’année, pour répondre aux urgences et accompagner les plus vulnérables. Aide alimentaire, accès aux droits, prévention et accès aux soins, aide au maintien dans le logement, accompagnement scolaire, accès à la culture, aux sports, aux vacances...
Pour les familles en difficulté, la rentrée est toujours très difficile, c’est pourquoi, en septembre, le Secours populaire lance sa campagne « Pauvreté-Précarité » et multiplie les initiatives de solidarité pour venir en aide aux personnes les plus précaires.