Un an d'actions au Secours populaire de Seine-Saint-Denis [Archivé]

  • Mis à jour le :

L’Aide Alimentaire  reste notre première solidarité, suivie par l’activité culturelle en nombre de personnes.

De même l’activité vacances est en augmentation, rappelons qu’en France 1 enfant sur 3 ne part pas en vacances ainsi que 40% des familles. 

Le recours à des formules « actives » de sorties avec atelier est privilégié, notamment pendant les congés scolaires d’été dans le droit fil de notre dimension d’Education populaire tout comme l’idée de fêter Noel au Château de Versailles 

 

Dans le domaine de la Santé, l’année 2017 a vu une montée en charge du partenariat Essilor/Fondation Rothschild ainsi  80 personnes, dont des étudiants, ont pu être équipées de lunettes, on note un démarrage intéressant des bilans de santé avec la CPAM.

L’Antenne étudiante de Paris 8 a vu son activité s’étoffer par la tenue régulière de permanences.

Notre association se veut indépendante des pouvoirs publics des partis politiques et des mouvements religieux, sans pour cela être hors sol et vivre dans une bulle.

Aussi nos bénévoles ont à faire face à un double défi : pérenniser notre Mouvement pour plus de solidarité en développant un  fonctionnement en réseau : centres sociaux, de loisirs,  maisons de quartier, villes,  institutions, associations, dans le cadre des valeurs du Secours populaire et ce en toute indépendance.

Pour cela il faut rechercher une autonomie financière par la diversification de nos ressources d’où la nécessité de développer des actions de collectes, par ailleurs indispensables pour équilibrer les comptes bien sûr, mais également pour se faire connaître, rencontrer de nouveaux partenaires, de nouveaux bénévoles.

Un autre défi se profile : la pérennisation du Fonds Européen d’Aide aux plus Démunis (FEAD) source essentielle de notre aide alimentaire, son maintien en l’état sans parler de son augmentation semble ne pas aller de soi dans la perspective du vote du budget de l’Union Européenne pour l’exercice 2021/2027, là aussi l’existence d’un réseau de partenariat au sein de nos territoires sera précieux pour le préserver.

Annick Tamet, secrétaire générale de la Fédération de Seine-Saint-Denis

Fichiers

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés